Mise à niveau des établissements touristiques : Clôture de la phase pilote





La phase pilote du programme de mise à niveau des établissements hôteliers s’est achevée mercredi en attendant d’évaluer incessamment cette initiative.


 


Tunis- Le Quotidien


Lancée à la fin de l’année 2005, la phase pilote du programme de mise à niveau des établissements hôteliers a été clôturée mercredi dernier. Lors de cette 15ème réunion du comité de pilotage du programme, ont été validés définitivement 45 plans de mise à niveau. Ils sont répartis sur plusieurs régions et relèvent de toutes les catégories d’hôtels. Ont pris part à cette réunion de clôture, les différents représentants des départements concernés, des organisations professionnelles et des institutions de financement. D’ailleurs, ce partenariat entre les différentes parties prenantes est important pour la pérennité et l’efficacité du programme qui s’apprête à une nouvelle phase.


En effet, il y a lieu de rappeler que la partie pilote du programme a concerné seulement 45 établissements qui représentent une capacité de plus de 24 mille lits. L’investissement global s’est élevé ainsi à 137 millions de dinars. Pour ce qui est de la prime de l’Etat, non remboursable en l’occurrence, elle est de l’ordre de 6,4 millions de dinars. Quant aux investissements, ils ont porté sur les prestations, la formation des ressources humaines, les technologies de l’information et de la communication ainsi que l’économie de l’énergie. Ce qui ne laisse plus aucun droit à l’erreur et oblige, en quelque sorte, les professionnels, notamment les plus irréductibles, à s’aligner sur ce niveau de qualité.


A ce sujet, M. Tijani Haddad,  le ministre du Tourisme qui a présidé cette réunion de clôture, s’est félicité de l’adhésion des professionnels à ce programme. Car cet investissement représente en réalité une forme de garantie de l’avenir de l’établissement. Nombreux sont les hôtels tunisiens qui ne sont plus compétitifs sur tous les plans. Leur mise à niveau, et en particulier dans le cadre d’un programme pareil appuyé par l’engagement de l’Etat, est à même de les remettre sur les rails et de les inciter à se hisser au niveau de la concurrence.


Et le ministre d’appeler les membres du comité de pilotage à « être davantage vigilants à la qualité des études de diagnostic et à faire en sorte que ces projets connaissent la meilleure concrétisation qui aura un impact positif sur le reste du programme », a souligné le ministre. Et d’ajouter qu'il importe de maintenir l’effort de sensibilisation et d’information et d’inciter le plus grand nombre d’opérateurs dans les régions à adhérer à ce programme: « la mise à niveau est aujourd’hui et plus que jamais une nécessité de premier ordre et un garant fondamental de compétitivité et de pérennité de l’entreprise et du secteur qui sont confrontés à un contexte concurrentiel des plus ardus », a conclu le ministre.


Par ailleurs, un rapport d’évaluation de cette première phase pilote du programme sera réalisé dans la prochaine période afin de parer aux éventuelles lacunes qui risquent d’entraver la concrétisation du projet.


 


M.K


______________________


 


Le contrôle inopiné continue


 


Les équipes de contrôle de l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) continuent de sillonner les régions tunisiennes qui attirent les estivants touristes et étrangers. Comme chaque été, les délits risquent de faire florès à cause de la mauvaise gestion de l’abondance et de la tendance à embobiner le client. Les contrôleurs déploient des efforts considérables afin de parer à ces défaillances. D’autant qu’une campagne de qualité d’envergure a démarré récemment à Mahdia. Les visites de certains établissements hôteliers ont alors porté sur le petit-déjeuner. Quant aux prochaines étapes, le contrôle veillera sur le déjeuner et le dîner. Ce sera une occasion de vérifier l’état des buffets de ces deux menus principaux sur lesquels nombreux sont les professionnels qui grignotent aussi bien en qualité qu’en règles d’hygiène. Pour veiller à leurs précieuses économies, ils sont prêts à éparpiller quelques plats sans le moindre choix et acculer le client à consommer faute de mieux. Pour cet été qui connaît également des affluences records sur les zones touristiques, l’administration a opté pour des opérations thématiques afin de mieux cibler le contrôle.


 


M.K




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com