23 morts dans une série d’attaques : Le Pakistan ébranlé





Le Quotidien-Agences


Une série d'attaques a fait 23 morts, dont quatre militaires, samedi au Pakistan, en proie à une escalade de la violence depuis un mois, ont annoncé des sources sécuritaires.


Des militaires ont indiqué que des islamistes avaient tiré des roquettes sur des postes de contrôle avant d'attaquer un des postes à l'arme automatique pendant la nuit, dans une zone tribale rebelle à proximité de l'Afghanistan.


"Les mécréants ont tiré 50 à 60 roquettes sur cinq postes (de contrôle) avant d'attaquer un de ces postes avec des armes automatiques à Dosali, dans la zone tribale du Waziristan du Nord", a déclaré le général Waheed


Arshad.


Les échanges de tirs intenses qui ont suivi ont fait 10 morts parmi les rebelles, a précisé le général Arshad, ajoutant que quatre soldats avaient été tués, tandis que les militaires repoussaient les assaillants.


A 50 kilomètres plus au nord, dans la ville de Parachinar, un kamikaze a projeté son véhicule piégé sur une station de taxi samedi, tuant au moins cinq civils.


Plusieurs voitures et magasins ont été endommagés dans cette attaque, liée, selon des responsables, à la vague de violences qui frappe le pays depuis l'assaut de l'armée contre la mosquée Rouge à Islamabad les 9 et 10 juillet.


"Il s'agissait d'une attaque suicide à Parachinar. Cinq civils ont été tués et plus de 20 personnes blessées", a indiqué le chef local de la sécurité Arbab Mohammad Arif.


Selon des responsables, les violences survenues à la suite de l'assaut contre la mosquée Rouge et la mort de son chef, Abdul Rashid Ghazi, ont fait plus de 230 morts. 


Plus de 100 personnes, en majorité des islamistes retranchés dans la mosquée, ont été tuées dans l'opération.


Selon le ministère de l'intérieur, au moins 13 attaques suicide se sont produites depuis cet assaut, dont deux dans la capitale Islamabad.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com