Un incident oppose Sarkozy à deux photographes





Le Quotidien-Agences


Un incident a opposé avant hier le président français à deux photographes, Nicolas Sarkozy ayant violemment pris à partie l'un d'entre eux après être monté à bord de leur bateau, a-t-on appris hier à Wolfeboro (nord est des Etats-Unis) auprès de l'un des deux reporters.


L'incident s'est produit vers 14H00 locales (18H00GMT) a précisé à l'AFP Vincent DeWitt, photographe travaillant pour l'agence Sipa.


"Un photographe d'Associated Press, Jim Cole, et moi, sommes sortis vers 13H00 en hors-bord et nous nous sommes dirigés vers la villa où réside le président", a-t-il précisé. "Il y avait du mouvement sur le pont, le président, une femme et des enfants ont pris place à bord d'un bateau", a-t-il poursuivi.


"C'est là que nous avons vu Sarkozy pointer du doigt vers nous. Je pouvais voir qu'il était furieux. Il a demandé au capitaine de se diriger vers nous, et lorsque son bateau s'est approché il est monté à bord", a précisé Vincent DeWitt.


"Il a commencé à nous invectiver en français, avec véhémence. A bord du bateau tout le monde restait très calme. A un moment il s'est approché de moi et m'a pris mon appareil photo, il l'a tenu entre les mains un certain temps", a dit le journaliste.


"La femme à bord du bateau, qui avait des cheveux noirs et longs et semblait de grande taille, nous a dit en anglais très calmement: le président vous avait demandé de ne plus faire de photos", selon le photographe, qui a rapporté que Sarkozy s'était ensuite calmé et était reparti en répétant qu'il avait demandé que les photographes cessent de faire des photos.


Interrogé par l'AFP, le responsable à Wolfeboro de la sécurité du président, Fabrice Chanudet, a répondu qu'il n'avait aucun commentaire à faire.


"Je suis responsable de la sécurité, j'ai organisé la rencontre des media avec le chef de l'Etat dimanche matin, c'est tout. Il faut s'adresser à l'Elysée pour une réaction", a-t-il dit.

Nicolas Sarkozy passe des vacances en famille dans une luxueuse résidence en bordure du lac Winnipesaukee, dans le New Hampshire. Il a indiqué dimanche au cours d'un point de presse avoir été invité par des amis qui viennent depuis longtemps dans la région. Il a également demandé aux photographes et aux journalistes, à l'issue de ce point de presse, de le laisser "tranquille avec sa famille".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com