Liban : Le numéro deux du Fatah al-Islam tué





Le Quotidien-Agences


Le numéro deux du groupuscule islamiste Fatah al-Islam, engagé dans des combats violents avec l'armée libanaise dans le camp de réfugiés de Nahr Al-Bared dans le nord du Liban, a été tué la semaine dernière à un barrage routier, a annoncé le gouvernement libanais.


Le ministre de l'Intérieur, Hassan Sabah, a affirmé lors d'une réunion du gouvernement qu'Abou Houreira, chef adjoint du Fatah al-Islam, a été tué après avoir ouvert le feu sur les forces de sécurité à un barrage dans la ville de Tripoli, chef lieu du Liban nord.


Selon le ministre, cité par son collègue à l'Information Ghazi Aridi, Houreira, un Libanais, était en compagnie d'un autre homme sur une moto lorsqu'ils ont été arrêtés au barrage avant d'ouvrir le feu sur les forces de sécurité. Houreira, qui possédait une fausse carte d'identité, a été tué et l'autre homme blessé.


La sœur de Houreira a affirmé avoir identifié le corps de son frère à la demande du gouvernement.


"Il s'agit de son corps, j'en suis sûre", a-t-elle dit.


Selon Aridi, on ignorait quand et comment Houreira avait réussi à s'échapper de Nahr al-Bared, mais il a pu se rendre au camp de réfugiés d'Aïn al-Héloué, au Liban sud, avant de rentrer à Tripoli.


Des informations sur la mort de Houreira dans les combats de Nahr al-Bared avaient circulé au cours des dernières semaines mais elles n'avaient jamais été confirmées.


Par ailleurs, les affrontements continuaient  avec une intensité variable entre les islamistes et l'armée libanaise qui a perdu la veille un soldat, a affirmé  un porte-parole militaire.


Lundi, un porte-parole militaire avait affirmé que les combattants islamistes contrôlaient toujours un petit territoire d'environ 15.000 mètres carrés dans la partie sud du camp de réfugiés, où les premiers affrontements avaient éclaté le 20 mai.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com