Sonia Mbarek à Hammamet : Safari mélodieux dans la diversité culturelle de la Méditerranée





Après la splendide soirée de la Fête du cinquantenaire de la République, dans laquelle elle figurait en bonne place parmi les stars de ce spectacle, Sonia Mbarek se produira demain sur la scène du Centre Culturel International de Hammamet avec le «Voyage en Méditerranée», son nouveau spectacle dont la création remonte à seulement moins d’une année. 


 


«Voyage en Méditerranée » est un spectacle qui invite à un safari mélodieux à travers toutes les cultures et civilisations de Mare nostrum. Loin de se réduire seulement à un voyage au sens figuré et mélodieux du terme, ce spectacle sera, selon Sonia Mbarek, une balade continue qui mènera les mélomanes jusqu’au-delà des frontières tunisiennes et pour tout dire à travers les deux rives de la Méditerranée. Car l’artiste ne veut plus se contenter des festivals tunisiens, mais compte entreprendre, avec cette nouvelle création, une tournée à travers tous les pays méditerranéens, soit en 2008 ou en 2009.  D’ores et déjà, «Voyage en Méditerranée » a gagné en aura en Tunisie, puisqu’il a été au rendez-vous de tous les festivals internationaux tunisiens à l’exception de celui de Sfax. Mais l’artiste nourrit le vœu de le présenter aussi prochainement dans la Capitale du sud. En effet, avant-hier, cette nouvelle création était au rendez-vous du Festival international de Gabès. Après Hammamet, demain, « Voyage en Méditerranée » clôturera sa tournée estivale à Sousse. Pour parler objectivement de ce spectacle, disons qu’il est composé, selon l’artiste, de près de 70 % de  nouveaux chants tunisiens et méditerranéens. Il s’agit, en fait, d’un spectacle où l’artiste procède à une lecture nouvelle d’œuvres inspirées de la diversité musicale méditerranéenne, située entre le classique et le contemporain, avec la participation d’éminents musiciens, musicologues et hommes de culture. Le spectacle sera rehaussé donc par la participation d’éminents musicologues comme : Fethi Zghonda et Frej Chouchène, qui a traduit un poème de Garcia Lorca, ainsi que Jamila Mejri. D’autre part, un vibrant hommage sera rendu à Jacques Prévert avec l’interprétation des « Feuilles mortes». Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, une « wasla» tunisienne ouvrira la soirée et dont les paroles sont de Brahim Abdel Baki. Les monuments de la culture arabe et méditerranéenne seront en effet présents à travers ce spectacle puisqu’un vibrant hommage sera rendu aussi à Nizar Kabbani, à travers la chanson « la Grenade » et au poète turc Nadhem Hekmet dans « La plus belle mer.» traduit par Khaled Oueleni. Mais pour donner une dimension vraiment méditerranéenne à ce nouveau spectacle, la chorale d’instrumentistes sera composée de musiciens originaires de tous les pays méditerranéens. Parmi eux, on cite  notamment l'espagnol Manuel Delgado (guitariste flamenco), le turc Barbaros Erkose (clarinettiste), les italiens Paolo Propoli (à la mandoline et à la guitare) et Emido Ausielllo (percussionniste), sous la baguette du maestro Nabil Zommit. La première partie de son voyage sera axé sur le rapprochement des peuples et des cultures du bassin méditerranéen. Intitulée "Sur le bateau d'Ulysse", en hommage à Carthage, elle comprend une wasla conçue sous le titre "Hommage à Zeryeb". Sonia Mbarek   fera aussi durant   cette première, une escale en Andalousie, où elle chantera  « Grenade »,  qui sera  interprétée  à partir de poèmes de Frederico Garcia Lorca, Nizar Kabbani et Mohamed Boudhina. Dans cette partie et en hommage à Jacques Prévert,   elle évoquera aussi la Seine en chantant "Awrak el kharif" de cet illustre poète français   puis la Turquie avec la chanson "Ajmel El Bihar" inspirée du texte portant le même titre, du poète turc Nadhem Hikmet. La dernière partie du spectacle sera composée de "Ma Endhounnech" et "Enta Maaya". D’autres succès tirés de son répertoire comme "Tayr el miniar" seront présentés lors de ce spectacle.  Le poète Khaled Oueleni récitera au cours de ce spectacle, deux poèmes intitulés "Carthage" et "El Horrya". Bref, pas moins de six nouvelles compositions, en plus d’autres anciennes seront au rendez-vous, lors de « Voyage en Méditerranée. » D’une durée d’une heure et 45 minutes cette nouvelle création sera une nouvelle fois une occasion pour Sonia pour faire redécouvrir au public du Festival International de Hammamet  un « voyage en Méditerranée» dans de nouveaux draps, mais qui se poursuivra à travers d’autres pays de la Méditerranée comme le veut l’artiste elle-même dans les années à venir


 


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com