Combats avec le Fatah Al Islam : Deux soldats libanais tués





Le Quotidien - Agences


Deux soldats libanais ont été tués dans les combats avec le groupe islamiste Fatah al-Islam, assiégé depuis près de 12 semaines dans le camp de réfugiés de Nahr al-Bared, dans le nord du Liban, a affirmé hier un porte-parole militaire.


Un soldat a été tué avant-hier soir et le second hier matin, a précisé ce porte-parole sous couvert de l'anonymat.


Ces morts portent à 136 le nombre de soldats libanais tués depuis le début des combats, le 20 mai, à Nahr Al-Bared.


Selon le porte-parole militaire, l'armée progresse à l'intérieur du camp et resserre son étau autour du dernier carré contrôlé par les islamistes. Par ailleurs, l'armée a affirmé mardi avoir trouvé un grand nombre d'armes, de munitions et du matériel militaire dans le camp.


Plus de 200 personnes, dont les 136 soldats, ont été tuées depuis le début des combats entre l'armée et Fatah Al-Islam, les plus meurtriers au Liban depuis la fin de la guerre civile en 1990. Ce bilan ne tient pas compte des islamistes tués dont les corps sont restés dans le camp.


Après la fuite des 31.000 réfugiés du camp, les seuls civils encore sur place sont les femmes et les enfants des combattants du Fatah al-Islam, qui sont au moins une soixantaine. L'armée a accusé les islamistes de les utiliser comme boucliers humains.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com