Bourse de Tunis : Consolidation de l’évolution de l’activité boursière en 2006





L’activité boursière a été marquée, en 2006, par la consolidation de son évolution caractérisée par la croissance du volume des échanges sur la cote ainsi que l’introduction de trois nouvelles sociétés.


 


Tunis – Le Quotidien


La Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT) vient de publier le rapport de son activité au titre de l’exercice 2006, qui a connu le renforcement de l’activité boursière traduite par l’évolution continue de l’indice Tunindex.


Ce dernier a continué son ascension dépassant pour la première fois le cap des 2000 points, et marquant pour la deuxième année consécutive une croissance à deux chiffres de 44%, contre 21% en 2005. Cette évolution a été favorisée, entre autres, par l’entrée en activité de sept fonds communs de placements et la consolidation de l’intervention des étrangers dans le marché.


La cote de la bourse a été enrichie, en 2006, par trois nouvelles introductions portant le nombre des sociétés cotées à 48 sociétés, et à 50 sociétés si l’on ajoute les deux nouvelles entrées enregistrées au cours du premier semestre de l’année 2007.


L’année 2006 a été marquée, également, par l’accroissement des capitaux traités sur la cote avec un taux de 6,4% par rapport à l’année 2005 qui a enregistré le doublement du volume des échanges au niveau de la bourse de Tunis.


Le rapport de la BVMT souligne, en effet, que le volume global des capitaux traités a plus que doublé en 2006 pour atteindre un montant de 4606 millions de dinars. Ce volume est le plus important depuis la création de la bourse de Tunis en 1969. Il a été enregistré grâce à l’enregistrement de l’opération de Tunisie Telecom entrant dans le cadre de sa privatisation.


Le volume global des transactions a atteint 1554 millions de dinars en 2006, répartis à hauteur de 16% pour la cote de la bourse, 1% pour le hors cote, 82% pour les opérations d’enregistrement, et 1% pour les déclarations.


 


Des investissements étrangers en progression


Au niveau de l’investissement étranger, le rapport de la BVMT montre que les acquisitions effectuées par les étrangers sur la cote de la bourse en 2006, ont porté sur un montant de 143 millions de dinars, contre des cessions de l’ordre de 99 millions de dinars.


Le nombre de titres détenus par les étrangers s’est plus que doublé passant de 50 millions de titres en 2005 à 109 millions de titres en 2006, soit une hausse de 118%. Cette hausse est due, en particulier, à des achats importants sur les valeurs de Tunisair, de Karthago Airlines, de la Banque de l’Habitat, et de la Banque Internationale Arabe de Tunisie.


Le rapport présente, en outre, la physionomie des investisseurs étrangers qui a été influencée par l’intervention de fonds arabes, notamment ceux des pays du Golfe et en particulier des Emirats Arabes Unis.


Par ailleurs, la capitalisation boursière détenue par les étrangers à la fin de l’année 2006, s’est située à 1516 millions de dinars représentant une part de 27,62% par rapport à l’année 2005.


En terme d’activité boursière sur le marché primaire, le secteur financier continue d’accaparer la plus grande part des émissions effectuées par les sociétés cotées. Les émissions en numéraire, toutes catégories de valeurs confondues, ont été effectuées par des banques ou des sociétés de leasing.


La Bourse a élargi, par ailleurs, sa gamme d’indices en lançant des indices sectoriels destinés à permettre aux opérateurs et investisseurs d’affiner leur appréciation sur l’évolution des différents secteurs dans la cote.


La bourse a, également, entamé en 2006 la réalisation de son plan de promotion arrêté par la commission de promotion du marché. Les principales réalisations dans ce cadre ont porté sur le changement de l’identité visuelle de la bourse, l’organisation d’un colloque sur le financement des groupes, la réalisation d’une étude qualitative sur la perception du financement boursier et de l’investissement en bourse effectué auprès d’un échantillon d’entreprises et d’investisseurs particuliers.


Sur le plan technique, la bourse a acquis en 2006 la dernière version du système de cotation électronique SUPERCAC, dénommée V900, qui a été développée par la filiale informatique de la bourse d’Euronext, et ce, en prévision des nouveaux besoins de la place, notamment la création du marché alternatif pour les petites et moyennes entreprises.


 


M.Z 




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com