Un 3e troupeau abattu en Grande-Bretagne





Le Quotidien-Agences


Alors que la Grande-Bretagne a levé l'interdiction des mouvements de bétail, destinée à empêcher la propagation de la fièvre aphteuse, un troisième élevage a été abattu hier par mesure de précaution.


Deux fermes du Surrey ont déjà présenté des cas confirmés de fièvre aphteuse. Le gouvernement doit confirmer jeudi les résultats d'un test effectué sur les animaux abattus cette nuit dans une troisième ferme.


D'autres résultats de tests, sur le système d'évacuation des eaux usées d'un laboratoire de recherches à proximité des fermes, sont attendus dans la journée. Les enquêteurs tentent de déterminer la source de la contamination.


"Les résultats de ces deux tests doivent être annoncés dans la journée", a déclaré jeudi matin un porte-parole du ministère de l'Agriculture et de l'Environnement.


Le troisième élevage se trouve à proximité des deux premiers, à l'intérieur du périmètre de sécurité établi vendredi après la confirmation du premier cas.


A l'extérieur de cette zone, les éleveurs ont pu reprendre l'envoi de leurs animaux à l'abattoir, après la levée de l'interdiction de transport. Les élevages restent toutefois soumis à de strictes mesures de sécurité pour prévenir la propagation de l'épidémie.


Peter Kendall, président du syndicat des agriculteurs (NFU), a déclaré que la levée de l'interdiction était une première étape vers le retour à la normale, mais il a appelé les éleveurs à rester sur leurs gardes.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com