Vie des partis et des organisations





La restructuration marque le pas au MDS


Le processus de renouvellement des fédérations du Mouvement des Démocrates Socialistes (MDS) marque le pas depuis début juillet en raison notamment des «animosités» qui perdurent entre les deux principales ailes du parti.


Les membres de l’aile qualifiée de «dure» par les observateurs, animée par l’ex-secrétaire général Mohamed Moâda, accusent les sympathisants de l’actuel chef du parti, Ismaïl Boulehia, de «chercher à mettre les bâtons dans les roues» pour empêcher la tenue du prochain congrès prévu pour juillet 2008.


Le conseil national du parti qui s’est tenu le 15 juillet avait fixé le dernier délai de restructuration au 31 décembre 2007. Jusqu’ici, sept fédérations sur 21 ont été renouvelées.


 


Ettajdid prône la réconciliation avec les mécontents


Le Mouvement Ettajdid devrait, en principe, lancer des «négociations» avec ses membres mécontents dont, notamment, le président du conseil national et candidat du parti aux élections présidentielles de 2004, Mohamed Ali Halouani, ainsi qu’avec les personnalités indépendantes qui s’étaient retirées du dernier congrès en vue de les «réintégrer» dans les rangs du parti.


Les mécontents avaient dénoncé un «hold-up» réalisé par les cellules de l’ancien parti communiste et quelques «opportunistes» pour faire revivre l’idéologie marxiste.


Ettajdid avait coopté fin juillet plusieurs dizaines de personnalités indépendantes pour créer une alliance démocratique en rupture avec les islamistes et réaliser un «tournant démocratique» en Tunisie.


 


Remous au Parti Démocrate Progressiste


Deux membres du Bureau Politique du Parti Démocrate Progressiste (PDP) ont publié récemment un  «texte» en contradiction avec la ligne politique du parti en collaboration avec Malek Kéfif, membre du Comité du 18 Octobre pour les droits et les libertés, une alliance entre plusieurs formations d’opposition autour de certaines revendications ayant trait aux libertés publiques.


Ce texte appelle à une «réconciliation» entre l’opposition radicale et le pouvoir.


 


L’UGTT envisage la création d’un syndicat pour guides touristiques


La fédération générale du tourisme (UGTT) a annoncé, dans une communiqué publié récemment, la création dans les semaines à venir d’un syndicat pour défendre les intérêts des guides touristiques.


L’unique centrale syndicale en Tunisie tente depuis début 2007 de s’ouvrir sur certaines professions libérales et quelques secteurs non-syndiqués comme la presse et la profession d’ingénieur.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com