Irak – Malgré le déploiement américain : Attaques tous azimuts





Un hélicoptère américain a été la cible hier d’une attaque dans laquelle deux militaires ont été blessés alors qu’à Kirkouk une attaque-suicide a fait plus de six morts.


 


Le Quotidien-Agences


Deux militaires américains ont été blessés hier dans l'atterrissage d'urgence d'un hélicoptère lors d'une opération au sud de Bagdad, a annoncé l'armée américaine.


"Lors d'un raid tôt le matin du 10 août, un hélicoptère de soutien a opéré un atterrissage forcé à Yousifiyah", à 25 kilomètres au sud de Bagdad, a précisé l'armée dans un communiqué.


Deux soldats ont été touchés mais leurs blessures "ne menacent pas leur diagnostic vital", a ajouté l'armée.


"Les premiers rapports des forces au sol n'ont pas clairement identifié les causes de l'incident", selon le communiqué.


Yousifiyah est un bastion de la résistance le long de l'Euphrate, où deux militaires américains avaient été capturés, torturés et tués en juin 2006 dans une attaque.


L'armée américaine a déjà perdu une douzaine d'hélicoptères cette année, la plupart abattus par des insurgés.


L'armée a par ailleurs annoncé avoir tué vendredi quatre hommes armés  au cours d'opérations contre des combattants étrangers, à Bagdad et dans la province sunnite de Salaheddine.


L'un d’eux a été tué par un tir d'hélicoptère, tandis que dix personnes ont été arrêtées, selon la même source.


 


Attaques


Par ailleurs, au  moins six personnes, dont deux femmes et un enfants, sont mortes hier dans une attaque à la voiture piégée sur un marché de Kirkouk  qui a fait plusieurs dizaines de blessés, a annoncé la police locale.


En outre, à Mossoul, toujours dans le nord de l'Irak, trois policiers irakiens ont été exécutés en public par des hommes armés, en plein centre-ville, a de son côté annoncé la police irakienne.


Deux attaques ont ébranlé Kirkouk hier. Le premier, une bombe contre une patrouille de police, a fait un mort — un civil — et six blessés, dont deux policiers et un enfant, selon la police de Kirkouk.


Le second, survenu vers 12H30 locales (09H30 GMT), a tué au moins six civils, dont deux femmes et un enfant, a indiqué le colonel Cheikh Zad Mouferi.


Le véhicule, rempli d'explosifs, était garé près du marché al-Hourriyah, dans l'est de la ville, où étaient installés de nombreuses échoppes de fruits et légumes, a-t-il précisé.


Des dizaines de personnes ont été blessés dans cette attaque. Les forces de sécurité irakiennes et américaines ont bouclé la zone, a poursuivi le colonel Mouferi.


Toujours à Kirkouk, le propriétaire d'une boutique a été tué dans son magasin par des inconnus qui ont pris la fuite en voiture, selon la même source.


Par ailleurs, trois policiers irakiens ont été exécutés par des hommes armés lors d'une exécution publique en plein centre de Mossoul, dans le nord du pays, a annoncé la police irakienne.


Les trois hommes avaient été enlevés il y a quelques jours, a précisé le général Abdelkarim Khalaf al-Joubouri.

Les policiers ont été amenés vendredi matin dans le centre-ville et tués par balles devant les habitants, dans un message à destination de la population pour qu'elle ne coopère pas avec les forces de sécurité de la coalition dirigée par les chiîtes et soutenue par les Etats-Unis.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com