A cache-cache avec les restaurateurs !





Depuis un bon bout de temps, on ne cesse de parler du programme de mise à niveau visant à restructurer le secteur du tourisme et à améliorer la qualité des prestations fournies par les hôteliers. Mais que diriez-vous si vous vous retrouvez devant une terrasse poussiéreuse d’une piscine d’un ancien hôtel de la banlieue nord ? La scène peut faire l’objet de plusieurs interprétations et des explications climatiques où Dame Nature est tenue pour responsable. Un peu plus loin de la Capitale, et précisément du côté de Hammamet, la situation est différente car les nouveaux héros de ces histoires tristes amères n’étaient autres que le personnel d’un restaurant…un premier resto, un deuxième et un troisième…et c’est toujours le même scénario qui revient comme un leitmotiv. On s’installe et on attend l’arrivée du serveur avec le menu. On se repose quelques minutes, on tourne la tête à droite et à gauche à la recherche de quelqu’un et voilà dix minutes, quinze minutes passent sans que le serveur ne se rende compte de votre présence. La commande déjà passée, le serveur s’éclipse de nouveau et il faut attendre une autre bonne vingtaine de minutes encore pour qu’il se rappelle de votre présence.


La scène aurait pu être un cas isolé mais quand on change de restaurant et qu’on tombe de nouveau sur cette catégorie de restaurateurs indifférents, la situation devient embarrassante et inquiétante. Car, elle nuit à l’image de marque du tourisme tunisien et à l’image de la Tunisie, connue par l’hospitalité de ses gens. Ce comportement irresponsable et flegmatique à la limite est devenu cette saison une monnaie courante du côté des restaurateurs qui ont oublié que le client est toujours roi.


Le ministère du Tourisme est invité à réfléchir sérieusement sur le sujet et à prendre les mesures nécessaires pour juguler ce fléau.


 


Imen Abderrahmani




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com