Gafsa : Un faux billet de trente dinars pour acheter des médicaments





Tunis - Le Quotidien


Un agent de police en civil a réussi à arrêter un suspect alors qu’il tentait d’écouler un faux billet de trente dinars dans une pharmacie.


Les faits de cette affaire remontent au début de ce mois. Un homme s’est présenté à une pharmacie située en plein centre-ville de Gafsa pour acheter des médicaments. En remettant à la caissière un billet de trente dinars, le client a attiré l’attention d’un agent de police en civil présent au moment des faits.


L’auxiliaire de la justice avait, en effet, émis des soupçons, quant à l’authenticité du billet en question. En intervenant auprès de la caissière, il a pu constater justement qu’il s’agissait bel et bien d’un faux billet.  Dans la foulée, l’agent a appelé ses collègues de la police judiciaire de Gafsa qui se sont déplacés sur les lieux.


Arrêté, le suspect a été embarqué au poste et fut soumis à un interrogatoire. Il a déclaré qu’à l’aide d’un scanner, il a réussi en compagnie d’un élève originaire de la ville de Gafsa à falsifier plusieurs billets. Suite à quoi et pour vérifier si l’imitation est parfaite, il s’est rendu dans une pharmacie pour acheter soi disant des médicaments.


«Malheureusement» pour lui, il est tombé sur l’agent de police qui a réussi à identifier le faux billet. L’accusé a, ensuite fourni aux agents le nom de son complice.


L’élève a été ainsi arrêté. Interrogé à son tour, il a avoué les faits. Les deux accusés ont été inculpés d’association de malfaiteurs et de falsification de billets de banque. Ils risquent  jusqu’à vingt ans de prison.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com