Tabarka Latinos Festival 2007 : Un, dos, tres…et la fête commence





Durant quarante-huit heures, la ville du corail portera les couleurs de l’Amérique Latine. L’événement n’est autre que la 5ème session de Tabarka Latinos Festival, répartie sur deux grands rendez-vous. Des rythmes chauds et envoûtants sont au menu de cette fiesta latino marquée par le concert de la séduisante colombienne Nancy Murillo.


 


Les férus des rythmes latinos sont déjà prêts pour une nouvelle vadrouille au cœur de l’Amérique Latine. Une vadrouille qui échappe à toutes les formalités et les contraintes car elle est bien rythmée par les voix de ces pousses latino-américaines. Et c’est sous le beau ciel étoilé de Tabarka que les amoureux des sonorités chaudes et piquantes ont trouvé leur compte. Cinq ans déjà depuis le lancement de ce festival latino, cette ville côtière située à 175Km, à l’ouest de Tunis, est devenue la destination favorite des fans de la salsa, boléro, cha-cha-cha, bossa-nova, mérengué, samba…


Chaque année et durant cette période, Tabarka connaît son apogée. Des vagues humaines déferlent sur ses côtes enchanteresses pour assouvir l’âme et l’œil par quelques parfums latinos.  Des jolis rêves se dessinent à chaque session sur la scène et les gradins de la basilique qui se convertissent en une piste de danse à ciel ouvert. Une belle piste où tout le monde se laisse aller au gré des rythmes chauds.  Pour la session de Tabarka Latinos Festival 2007, le comité d’organisation a opté pour la programmation de deux soirées au lieu de trois. Réduction de budget oblige ! Mais les promesses de bonheur et de joie sont toujours à l’affiche du Royaume du corail durant ces deux jours. Pour la soirée d’aujourd’hui, Tabarka chantera et dansera latino grâce à cette fiesta qui va rythmer toutes les rues et les espaces publics de cette ville.


Des groupes de danseurs mèneront la danse durant cette soirée exceptionnelle. Quant à la deuxième soirée, elle sera rythmiquement marquée par «Rayo de son». Basée à Lille, cette formation musicale composée de quatre musiciens a opté pour la reprise des standards cubains. Des reprises qui ont permis à ce groupe de bien tourner en France et de glaner quelques succès.


Quant à la deuxième partie de la soirée, elle verra la présence de l’ensorcelante Nancy Murillo. Originaire de Cali, en Colombie, cette chanteuse a réussi à faire tourner les têtes dès qu’elle a mis les pieds sur le vieux continent en 1993. Ses atouts : une belle voix capable d’interpréter les tubes fétiches et les célèbres standards de la musique latine, une bonne présence scénique, un charme qu’elle tire de la beauté de sa terre natale Cali et une fraîcheur et une énergie sans bornes.


Bourrée de talent, Nancy Murillo est une véritable touche-à-tout. Compositrice, chanteuse, parolière et danseuse, cette colombienne a séduit les mélomanes et le public qui l’a considérée comme une vraie héritière de la cubaine Celia Cruz.


Sur la scène de la basilique de Tabarka, cette colombienne mettra le feu, rappelant les belles nuits de l’Amérique Latine. Passionnés de ces rythmes, n’hésitez pas à  choisir Tabarka, ce soir et demain, en attendant le lancement de Tabarka World Music Festival, jeudi.


 

Imen ABDERRAHMAN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com