«Guerre contre le terrorisme» : Washington accroît sa pression sur le Japon





Le Quotidien-Agences


Les Etats-Unis ont accru hier leur pression pour que le Japon poursuive son opération de ravitaillement naval des forces américaines engagées en Afghanistan, inquiets de l'intention de l'opposition nippone de s'opposer à la prolongation de cette mission "antiterroriste".


Dans une interview au quotidien Asahi Shimbun, l'ambassadeur des Etats-Unis au Japon a averti Tokyo que l'arrêt du soutien logistique japonais aurait un "impact négatif" sur les relations entre les deux pays alliés.


"Nous espérons que le débat politique au Japon ne va pas finir par transformer l'alliance américano-japonaise en ballon de football politique", a affirmé l'ambassadeur, Thomas Schieffer.


Si Tokyo et Washington entretiennent des liens privilégiés depuis 1945, il est inhabituel que le représentant des Etats-Unis s'ingère publiquement dans des dossiers de politique nippone.


Fort de sa victoire aux récentes élections sénatoriales, le chef de l'opposition japonaise, Ichiro Ozawa, s'est refusé à appuyer l'opération de soutien logistique apportée par Tokyo aux forces américaines dans l'Océan indien dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme".


La loi "antiterroriste" instaurant la mission logistique japonaise dans l'Océan indien arrive à échéance le 1er novembre.


La mission japonaise dans l'Océan indien consiste à ravitailler les navires américains et alliés qui participent aux opérations militaires menées par les Etats-Unis en Afghanistan depuis 2001.


Lors d'une entrevue urgemment sollicitée par l'ambassadeur américain, la semaine dernière, Ozawa a affirmé qu'il n'était pas contre la participation de Tokyo à des missions à l'étranger mais à condition qu'elles soient autorisées par les Nations unies.


Schieffer n'a pas hésité à évoquer "un impact négatif certain" si Ozawa met son refus à exécution au cours de la prochaine session parlementaire.


Le diplomate américain a même promis de dévoiler des informations confidentielles aux parlementaires japonais intéressés, à l'occasion de briefings dans son ambassade en septembre, afin de les convaincre du bien-fondé de l'engagement naval japonais dans l'Océan indien.


Enfin, il a demandé à rencontrer à nouveau le chef de l'opposition qui a dénoncé les "guerres américaines".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com