Le ballet mexicain «Nahucalli» : El perfumen de un bello passado…





De Sousse à Hammamet, les Nahucalli guideront les pas du public, lors de cette balade bien rythmée dans les coins et recoins du Mexique et en particulier de Michoacán, Tabasco et Sinaloa. Une douce balade est programmée pour ce soir et demain, pendant laquelle vous n’avez besoin ni de pesos ni de visa.


 


L’histoire de la naissance de ce ballet mexicain ressemble à celle des feuilletons mexicains qui finissent toujours en beauté et où l’amour est toujours vainqueur et toutes les décisions importantes reviennent aux femmes. Directrice du Théâtre Isauro Martinez, Mme Margara Garza a rêvé, a réfléchit et a réagit, choisissant de lancer un ballet folklorique capable de sauvegarder et de promouvoir les coutumes et les traditions du Mexique en dehors des frontières. Et le rêve de Mme la directrice est devenu une réalité en avril 1997 avec la naissance du ballet. Pour relever le défi et réussir ce projet artistique, la direction de cette formation, qui comptait à cette époque une douzaine de danseurs, a été confiée à M. José Juan Garcia.


Après une année de travail assidu sur l’héritage musical mexicain dont une bonne part reste inconnue, ce ballet a fait sa première apparition en public dans le cadre du festival de la danse, lancé au sein du théâtre Isauro Martinez en 1998.


«Asi es mi tierra» tel a été le slogan de ce festival qui a permis aux mexicains, surtout à la nouvelle génération, de savourer la richesse rythmique et la diversité du répertoire chorégraphique de leurs pays. Un premier succès qui a ouvert généreusement les portes devant ce ballet qui a pu se positionner pour devenir, au fil des années, l’une des références du folklore mexicain.


«Mexico», «Reminicencias de un bello passado», «Gala de Mexico», «Novais de Mexico» et d’autres tableaux ont permis à ce ballet de s’envoler dans d’autres cieux. Là où il passe le bonheur a été au rendez-vous grâce à cette joie de vivre conjuguée à une palette de tableaux de chants et de danses donnés par ces danseurs défilant dans des costumes aux couleurs chatoyantes.


Après la Russie qui a accueilli en 2006 ces Mexicains qui sèment le plaisir grâce à leurs délices artistiques offerts généreusement au public, ce ballet a choisi de défiler cet été sous le ciel maghrébin. Une tournée en Algérie, en Mauritanie, en Libye et en Tunisie est sur l’agenda des Nahucalli. D’ailleurs, deux rendez-vous 100% tunisiens sont à l’ordre du jour de cette compagnie mexicaine. Le premier contact est prévu pour ce soir au Festival international de Sousse. Quant au deuxième, il sera parfumé par les senteurs du jasmin puisque ce ballet défilera demain sur la prestigieuse scène du Centre Culturel international de Hammamet dans le cadre de la 43ème édition de son festival.


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com