E.S.T. : Abidjan, station d’espérances





L’Espérance s’envole cet après-midi pour Abidjan avec comme seul objectif réussir son match face à l’ASEC afin de demeurer encore en course pour la seconde place qualificative aux demi-finales de la Ligue des champions.


 


C’est qu’à deux journées de la fin de la phase de poules, le club sang et or se trouve distancé par le second du groupe, Al Hilal du Soudan de deux points. Il lui appartient donc de réussir son déplacement dimanche à Abidjan tout en espérant un faux pas d’Al Hilal face à Al Ahly. Un scénario difficile à se réaliser certes mais en football tout demeure possible et «tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir» répètent les Sang et Or malgré toutes les difficultés connues jusqu’ici.


Le succès face à Al Ahly a redonné confiance aux camarades de Zaïem mais le revers essuyé dimanche dernier à Béja en championnat les a ramenés à la case départ. Mardi et mercredi, la paire Zouaoui - Ben Neji a tout fait pour secouer les joueurs et les inciter à se donner à fond pour progresser encore et   encore car la partie ne sera pas de tout repos face à l’ASEC à Abidjan.


 


20 joueurs du voyage


Quant à la délégation espérantiste qui se déplacera cet après-midi à Abidjan, elle sera conduite par le président du club Hamdi Meddeb. Celui-ci sera accompagné par le vice-président Tarek Ben Yahmed, le président de la section football, Ahmed Bouchemmaoui ainsi que Chokri El Ouaer, premier responsable de l’équipe professionnelle (telle est la nouvelle fonction de l’ancien gardien international espérantiste). La délégation sang et or comprend vingt joueurs dont bien sûr Amine Letifi qui a rejoint le groupe depuis lundi et qui a de fortes chances de participer au match de dimanche prochain vu le mutisme inquiétant des attaquants alignés jusque-là en Ligue des champions (un seul but marqué en quatre journées).


 


Jamel BELHASSEN


_________________


 


Un Brésilien au Parc B


 


L’Espérance, encore à la recherche de l’oiseau rare capable de marquer des buts ou de diriger la manœuvre offensive, a enregistré  l’arrivée avant-hier soir d’un milieu offensif brésilien né en 1984. Il s’agit de Eduardo Sousa Reïs. Ce dernier est appelé à s’entraîner au Parc B en attendant le retour de l’équipe d’Abidjan pour subir les tests d’usage. Les responsables sang et or ont jusqu’au 31 août pour renforcer leur équipe. D’un autre côté, on a appris que des contacts sérieux ont lieu ces jours-ci avec Radhi Jaïdi, Anis Boussaïdi et Tarak Achour pour les convaincre de rallier l’Espérance avant la fin de ce mois d’août. Qui parmi ce trio sera sang et or? On le saura incessamment.


 


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com