Volley-Ball Mondial Cadets – Tunisie Mexique (3 – 2) : Plus dur que prévu





C’est au Gymnase Omnisports de Tijuana devant 3200 supporters  que les Tunisiens ont ouvert leur participation au championnat du monde devant le pays organisateur.


 


En fait, c’est le deuxième match programmé mais les Tunisiens avaient déclaré forfait pour le premier match devant l’Inde. Soulignons d’abord que nous partions favoris pour ce face-à-face avec les locaux. La fatigue (manque de sommeil, eh oui!) et peut-être la pression du public  ont provoqué trop de fautes directes chez les Tunisiens qui auraient pu ne concèder qu’un seul set, le quatrième.


L’entame du match a vu Karamosly et ses coéquipiers rentrer calmement dans le premier set pour coiffer les Mexicains sur le fil (25/23) en 25 minutes. Le deuxième set, grâce au contre de Moalla et les attaques de Jouini et Karamosly, a vu la Tunisie à un fil du gain (24-20). Mais curieusement, nos jeunes ont baissé les bras devant des Mexicains coriaces (24-26) en 27 minutes.


Le troisième set a failli été un remake du deuxième puisque les protégés de Ben Romdhane se permirent le luxe d’avoir une  avance confortable (23-17), qu’ils gaspillèrent dangereusement (24-23) pour parvenir finalement à décrocher le set grâce à une attaque de Kallel, (25-23) en 28 minutes.


L’avant-dernier set a vu les mêmes péripéties (12/9) pour la Tunisie avant que les Mexicains ne prennent le jeu à leur compte et de finir aisément (25/21) en 23 minutes. Le tie-break fut une affaire de nerfs et à qui commet le moins  d’erreurs. Et là, les Tunisiens après un départ laborieux  ont été supérieurs à leurs hôtes (15/11) en 15 minutes.


 


M.J.


______________________


 


Leurs impressions


 


Jorge Azair (Entraîneur Mexique)


«Nous aurions du gagner ce match. Perdre le cinquième set face à une équipe qui a trouvé tant de problèmes pendant son voyage est injustifiable. Nous devons encore apprendre».


 


Elyes Karamosly (capitaine Tunisie)


«Je suis impressionné par ce public qui n’a pas cessé de supporter son équipe qui, il faut le dire, n’a jamais baissé les bras . Ce fut un match difficile».


 


Hichem Ben Romdhane (Entraîneur Tunisie)


«Vous n’avons pas bien dormi depuis 4 jours. On a passé des heures interminables dans les aéroports. Je suis heureux pour la victoire. Demain (NDLR:  face à la Belgique) ce sera meilleur».



M.J.


 


______________________


 


Un coup d’épée dans l’eau ?


 


En battant le Mexique, la Tunisie aurait dû être proche de la qualification pour les quarts de finale. Une victoire contre la Belgique par n’importe quel score aurait suffi à son bonheur.


Malheureusement, l’E.N. cadets a perdu son premier match contre l’Inde, par forfait. Les règlements de la FTVB dans ce cas sont clairs: la Tunisie est considérée comme ayant perdu par trois sets à zéro (25/0, 25/0, 25/0) et en plus, et c’est là où le bât blesse, zéro point au classement contrairement aux équipes qui perdent sur le terrain et qui, elles engrangent quand même un point. En cas d’égalité au classement général, c’est le point avérage général qui est  pris en compte. Conclusion, même après la victoire face au Mexique qui a perdu ses deux rencontres, l’E.N. cadets est toujours bon dernière à cause de ces maudits (75/0) contre l’Inde.


Ainsi, une qualification ne peut être que synonyme  d’une victoire face à la Belgique et d’une grande, très grande différence de points. A titre d’exemple, si on arrive à gagner par 3 sets à zéro, nos gars doivent empêcher leurs adversaires de marquer plus de 55 points (à peu près).


La taille des Belges (3 joueurs de plus de 2,04 m), la pression et surtout la fatigue de nos joueurs risquent de nous handicaper sérieusement.


Sachez enfin, qu’en heure tunisienne, notre équipe nationale a joué hier à 5h00 contre le Mexique (5 sets s’il vous plaît) et que moins de 24 heures après elle s’est mesurée à la Belgique. Alors, à l’impossible nul n’est  tenu? Ou bien à cœur vaillant rien n’est impossible? On croise raisonnablement les doigts.


 


Mondher JEBENIANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com