La sécurité de la planète menacée





La décision russe de reprendre les patrouilles de bombardiers stratégiques constitue un pas concret dans le retour de la guerre froide entre l’Occident et le bloc de l’Est ou ce qui en reste.


Cette décision n’est autre qu’une riposte à la politique américaine relative  au déploiement d’un bouclier anti-missiles.


La décision russe a été accueillie avec indifférence voire un certain sarcasme de la part de l’administration américaine qui a estimé que «la Russie a le droit de  sortir de la naphtaline certains de ses vieux appareils pour les faire voler de nouveau» selon porte-parole du département d'Etat US.


La Russie, après des débuts difficiles, est maintenant revenue sur la scène mondiale en force, économiquement et politiquement, et possède toujours un potentiel énorme en matière d’armement de destruction massive et surtout nucléaire.


 La riposte russe doit être prise au sérieux car le président Poutine semble déterminé à contrer l’unilatéralisme de l’administration américaine dont les dernières initiatives constituent véritablement une menace directe pour sa sécurité.


La politique menée par le président Bush et ses néo-conservateurs constitue une véritable danger pour la sécurité de la planète. Cette dernière, déjà fragilisée par les conflits qui font rage au Proche-Orient, particulièrement en Irak et en Afghanistan,  n’est plus en mesure de supporter  le retour de la guerre froide.


Car, en fin de compte en cas de conflit, on ne saura plus compter les perdants.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com