Libye : Le fils de Kadhafi prône des institutions indépendantes





Le Quotidien - Agences


La Libye doit se réformer pour renforcer sa démocratie participative, et se doter d'organismes indépendants comme une banque centrale, et de médias indépendants, a dit le fils du dirigeant Mouammar Kadhafi, Saïf al Islam.


Mais le fils de Kadhafi, qui s'exprimait devant plusieurs milliers de jeunes partisans, a souligné que le pouvoir exercé par son père ainsi que la loi coranique en vigueur n'étaient pas en question.


"Le prochain défi de la Libye est de rédiger un ensemble de lois, que vous pouvez nommer constitution ou tout autre terme que vous souhaiterez, mais qui devront être entérinées par le peuple afin de devenir un contrat passé entre tous les Libyens", a-t-il dit dans ce discours retransmis en direct à la télévision nationale.


Pour Saïf al Islam, qui a aussi exposé un plan de développement social et économique doté de 80 milliards de dollars, la Jamahiriya - le système politique actuel de la Libye basé sur le Livre vert de son père - est un bon système en théorie, mais souffre en pratique de certains défauts.


"Une société doit être dotée de médias indépendants pour mettre en exergue la corruption, la fraude et la falsification", a-t-il dit. "La Libye doit avoir une société civile indépendante et des organismes indépendants."


Mais Saïf al Islam a estimé que quatre sujets devaient rester à l'écart du débat politique et des réformes à venir: la charia; la stabilité et la sécurité, l'unité territoriale de la Libye; le pouvoir de son père.

Islam ne détient officiellement aucune fonction au sein du pouvoir libyen mais il est l'émissaire le plus fiable du dirigeant libyen.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com