Consommation : Les prix des œufs majoré de 15 millimes





A l’instar de certains autres produits agroalimentaires, les prix des œufs devraient enregistrer une légère augmentation de 15 millimes  le quartette durant les prochains jours.


 


Tunis – Le Quotidien


On apprend, selon nos sources auprès du ministère du Commerce et de l’Artisanat, que les prix des œufs devraient être ajustés prochainement pour passer de 420 millimes à 435 millimes le quartette. Un accord a été conclu, dans ce cadre, entre le ministère de tutelle et le Groupement interprofessionnel des producteurs de volailles et d’œufs. 


Ce nouvel ajustement vient s’ajouter aux autres annoncés récemment, et qui ont touché aux prix de certaines denrées alimentaires, en particulier le pain, le couscous, les pâtes alimentaires ainsi que les semoules.


Ces différentes augmentations sont dues, selon nos mêmes sources, à une flambée des prix des matières premières à l’échelle internationale, notamment en ce qui concerne les céréales et les aliments composés.Ces derniers connaissent depuis 2004, une augmentation continue au niveau de leurs prix durant les sept derniers mois.


L’augmentation des prix de ces produits est favorisée, en effet, par la flambée des prix du pétrole qui a été à l’origine du développement des recherches et de la production des biocarburants extraits principalement du soja et du maïs, produits de base pour la production des aliments composés.


Les charges se sont, ainsi, multipliées rapidement pour les agriculteurs qui n’arrivent plus à les couvrir d’autant que les prix de leurs revenus sont restés stables, puisque les prix de leurs produits n’ont pas suivi l’évolution de ceux des aliments composés. 


Le réajustement des prix des œufs s’inscrit, donc, dans ce cadre pour permettre d’alléger les charges de la production, tout en tenant compte du pouvoir d’achat du consommateur tunisien.


Il y a lieu de souligner que les prix de ces produits sont soutenus par la Caisse Générale de Compensation, dont les charges devraient avoisiner 542 millions de dinars  au titre de l’année actuelle contre 321 millions de dinars en 2006, selon les prévisions du ministère de tutelle.   


Sur un autre plan, nos sources précisent que le ministère de tutelle a réussi à stocker quelque 72 millions d’œufs, dans le cadre de l’approvisionnement pour le mois de Ramadan.


Cette quantité est jugée suffisante pour répondre aux besoins du consommateur tunisien durant le mois saint, qui coïncide généralement avec une croissance remarquable de la consommation, notamment pour ce produit.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com