Sous pression pour faire rentrer les soldats : Bush invoque les leçons du Vietnam





Le Quotidien-Agences
Le président George W. Bush invoque les leçons de la guerre du Vietnam pour appeler les Américains à soutenir l'engagement en Irak à un moment où la pression va croissant pour faire rentrer les soldats.
"Trois décennies plus tard, le débat légitime a toujours cours sur notre entrée dans la guerre du Vietnam et notre départ", a indiqué Bush dans un discours hier à Kansas City devant d'anciens combattants.
"Quelle que soit notre position dans ce débat, l'une des leçons du Vietnam, sans erreur possible, c'est que des millions d'innocents ont payé le prix du retrait de l'Amérique et que leurs souffrances ont ajouté à notre vocabulaire des mots comme boat people, camps de rééducation et champs de la mort", dit-il dans ce discours.
Bush a longtemps répugné à la comparaison entre le Vietnam et l'Irak, susceptible de réveiller le spectre de l'enlisement et de la défaite américaine.
Bush souligne dans le discours de Kansas City qu’on utilise le Vietnam comme un précédent contre l'Amérique et que l'un des enjeux du combat contre le terrorisme, c'est la "crédibilité" des Etats-Unis.
Plus globalement, Bush argue de la prospérité et du succès de la démocratie au Japon et en Corée du Sud, grâce à l'engagement américain après la Seconde Guerre mondiale et contre la Corée du Nord, pour défendre la mission irakienne, à un moment où celle-ci va subir un rude examen politique.
Les adversaires démocrates de Bush, majoritaires au Congrès, et même une partie de ses amis républicains réclament un début de désengagement. La pression ne devrait cesser de grandir sur le président à l'approche de la mi-septembre et d'une évaluation très attendue de la stratégie américaine en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com