Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Un gain de 220 milliards en 10 ans pour la Tunisie





Grâce à une panoplie de projets environnementaux permettant une meilleure réduction des émissions de gaz à effet de serre, la Tunisie doit pouvoir épargner plus de 220 millions de dinars au cours de la prochaine décennie…


 


Tunis-Le Quotidien


C’est à travers une politique qui associe la société civile et le secteur privé aux côtés des pouvoirs publics que la Tunisie a choisi de résoudre le problème de la pollution. Un phénomène qui constitue aujourd’hui le facteur essentiel de la dégradation de l’environnement dans le monde, confronté aujourd’hui plus que jamais à des catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique.


A l’instar des autres pays émergents, la Tunisie s’est engagée dans le cadre du Protocole de Kyoto, dans une stratégie de développement propre. Le Protocole de Kyoto sur les changements climatiques exige en fait des pays industrialisés une réduction des gaz à effet de serre (GES) de 5,2% en moyenne au cours de la période 2008-2012 et ce à travers l’élaboration des mécanismes dits «de flexibilité».


Les pays en développement qui sont considérés comme de petits pollueurs en comparaison avec les pays industrialisés, sont appelés, quant à eux, à suivre une démarche de développement propre à travers des Mécanismes de Développement Propre (MDP). Il s’agit de projets qui contribuent à la réduction des émissions des GES. Et les MDP sont là pour ce faire. Ils permettent aux pays industrialisés et aux investisseurs privés de ces pays d’acheter une part de ces réductions.


La Tunisie qui s’est lancée depuis quelques années dans cette voie dispose déjà d’un portefeuille de projets susceptibles de réduire les émissions des GES dans le secteur de maîtrise d’énergie, du transport et de la gestion des déchets, entre autres.


Selon un rapport élaboré par le ministère de l’Environnement et du Développement durable et à l’issue de l’identification des projets prioritaires à mettre en œuvre dans ce cadre, une réduction potentielle des GES estimée à 17 millions de Tonnes Equivalent CO2 (TE-CO2) est réalisable en Tunisie sur une période de dix ans (2007-2016).


Grâce à l’élaboration des projets par le biais des MDP la Tunisie pourra gagner en fait plus de 220 millions de dinars. Le projet de récupération et de torchage de méthane, durant la période s’étalant entre 2007 et 2016,  dans 9 décharges contrôlées, réparties sur l’ensemble du territoire national, permettra, à titre indicatif, une réduction des émissions estimée à plus de 3 millions de TE-CO2.


Toujours dans le domaine du développement propre, la Tunisie qui mise beaucoup sur les énergies renouvelables doit promouvoir, entre autres alternatives, le solaire. Un projet visant la commercialisation et l’installation de 675 mille mètres carrés de capteurs solaires au cours de la période 2007-2016 permettra au pays de réaliser une réduction de ses émissions de GES de l’ordre de 570 mille TE-CO2.


 


H.GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com