Ennasr : Le taxiste était un proxénète





Les agents d’une patrouille mobile opérant au niveau de la cité Ennasr ont arrêté au  début de cette semaine un conducteur de taxi et trois jeunes gens. Le quatuor est impliqué dans une affaire de mœurs...


 


Tunis-Le Quotidien


Les auxiliaires de la justice ont été, en effet, attirés par le rassemblement de quatre personnes à une heure tardive.


Pour s’assurer que tout allait bien, les agents de l’ordre se sont approchés pour vérifier les papiers d’identité des quatre individus.


Leur doute s’est confirmé lorsqu’ils ont découvert que parmi les quatre suspects, il y avait un chauffeur de taxi. Interrogé, ce dernier a déclaré qu’il venait de déposer un client et attendait d’être payé pour partir.


Coup de théâtre, le même client a donné une autre version des faits. En effet, il avait emprunté le taxi en question. Entre-temps, le chauffeur avait engagé la discussion pour découvrir que le jeune homme se dirigeait vers la cité Ennasr pour passer la soirée.


C’est ainsi qu’il lui a proposé  de le conduire vers un appartement occupé par deux filles.


Dans la foulée, le taxiste lui a  demandé la somme de cent cinquante  dinars, le prix à payer pour passer une nuit de plaisir.


L’idée a plu au jeune homme qui a remis l’argent en question au chauffeur du taxi.


Arrivé à destination, le taxiste a utilisé son téléphone portable pour appeler les deux filles qui sont descendues pour recevoir le client.


Seulement, elles ont demandé d’être payées à l’avance. A partir de cet  instant, les événements allaient prendre une autre tournure. Justement le taxiste a été sommé par le jeune homme de remettre l’argent  aux deux filles.


Et c’est au moment où l’altercation avait commencé que les agents de l’ordre sont intervenus.


Le quatuor a été alors embarqué au poste où le conducteur du taxi a été  inculpé de proxénétisme et les deux filles, de prostitution et de complicité.


Ils ont été écroués en attendant d’être traduis devant la justice.


 H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com