Accidents de la circulation : Le district de Tunis, tête de liste 2006






Tunis - TAP


La direction générale de la garde nationale, relevant du ministère de l’Intérieur et du Développement local, vient de publier un opuscule comportant des statistiques sur les accidents de la circulation, durant l’année 2006.


L’opuscule comporte des tableaux répartissant les accidents enregistrés sur tout le territoire national selon les gouvernorats, dans un classement mensuel, quotidien et même selon les tranches horaire.


Les services de la garde nationale précisent que les 10.980 accidents enregistrés en 2006 ont fait 1516 morts et 15.147 blessés, soit une baisse de 55 accidents (0,50%) par rapport à l’année 2005.


Ils indiquent également que 39,45% des accidents ont été enregistrés dans le seul district de Tunis et ont été à l’origine de 19,06% des décès, pour 36,77% des blessés.


Ces statistiques révèlent également que les régions les plus dynamiques sur le plan socio-économique ont connu le plus grand nombre d’accidents. Le gouvernorat de Nabeul a enregistré 939 accidents qui ont fait 110 tués et 1540 blessés. Il est suivi du gouvernorat de Sfax (864 accidents, 156 victimes et 1173 blessés) puis de celui de Kairouan (527 accidents ayant fait 121 tués et 740 blessés).


L’opuscule souligne que l’excès de vitesse représente la cause essentielle de ces drames, avec 25,79% du total des victimes et 20,10% de celui des blessés, en 2006.


Les services de la garde nationale relèvent que la responsabilité des conducteurs de voitures (63,39% des cas), des motocyclistes (25,15%) et des piétons (42,21%) demeure élevée, en dépit des campagnes de sensibilisation menées.


La saison estivale, la journée du samedi et la tranche horaire (12h00/20h00) occupent la première place, selon la catégorie, en termes d’accidents enregistrés.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com