Brown: Les soldats britanniques ont “un travail important à faire” en Irak






Londres-AFP


Le Premier ministre britannique Gordon Brown a défendu avant-hier l'engagement des soldats britanniques en Irak, insistant sur le fait qu'ils ont "un travail important à faire" dans ce pays déchiré par la guerre.


Dans une réponse écrite à une lettre de Sir Menzies Campbell, leader du parti libéral-démocrate (opposition), Brown a également rejeté la demande d'un calendrier prévoyant le retrait des troupes britanniques d'Irak.


Il y a environ 5.500 soldats britanniques en Irak, la plupart étant stationnés dans et autour de la ville de Bassorah, dans le sud du pays. Londres a toutefois prévu de réduire leur nombre à 5.000 vers la fin de l'année.


"Il est faux de dire que la présence de forces du Royaume-Uni en Irak est peu utile ou que les soldats sont très limités dans leur action", écrit le Premier ministre.


"Les forces du Royaume-Uni à Bassorah continuent à avoir la capacité d'affronter les milices et à assurer une complète sécurité", explique-t-il.


Ils continueront à travailler avec les autorités irakiennes et les forces de sécurité irakiennes "jusqu'à ce que celles-ci puissent assumer la responsabilité totale  de la sécurité", poursui-t-il.


Sir Menzies Campbell avait demandé dans sa lettre que la politique britannique en Irak et en Afghanistan soit réévaluée, jugeant "inacceptable" le niveau actuel des pertes humaines dans ces deux pays.


Depuis l'invasion de l'Irak en mars 2003, 159 soldats britanniques sont morts dans ce pays. Ils sont 73 à avoir perdu la vie en Afghanistan depuis le début de la présence de la Grande-Bretagne dans ce pays, en novembre 2001.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com