ONAS: Préparatifs tous azimuts pour la saison des pluies






Tunis-TAP


En prévision de la saison des pluies 2007/2008, l'Office national de l'assainissement (ONAS) a élaboré un programme pour le curage, nettoyage et entretien des oueds, cours d'eau et bassins de rétention d'eaux pluviales à Tunis et dans les autres villes.


Le programme prévoit le curage et le nettoyage de 56 oueds et cours d'eaux de ruissellement d'une longueur totale de 126 kilomètres situés dans 9 gouvernorats: Tunis, Ariana, Manouba, Ben Arous, Bizerte, Nabeul, Sousse, Kairouan et Sfax.


L'ONAS a eu déjà à intervenir exceptionnellement pour curer et nettoyer les oueds Maleh et Khenis dans le gouvernorat de Monastir sur 3000 mètres et ceux d'Ettfal à Kasserine, sur 2750 mètres et d'Ettahouna, à Grombalia, sur une longueur de 2500 mètres.


Parallèlement, l'ONAS a construit, dans le cadre des mesures de prévention décidées par le ministère de l'Environnement et du Développement durable, des ouvrages destinés à retenir les eaux pluviales et à dissuader les crues des oueds Korb et Rourich à l'Ariana et aux quartiers El Menzah (grand Tunis).


Ces ouvrages ont consisté en la réalisation de deux nouveaux bassins à Ennasr 2 et El Menzah 9 d'une capacité totale de 50 mille mètres cubes. L'accent a été mis sur l'enlèvement des déchets déposés après le curage des ouvrages. La priorité a été donnée aux ouvrages les plus menacés d'engorgement.


S'agissant des bassins de collecte d'eaux de pluies, l'ONAS a curé et entretenu 29 ouvrages d'une capacité totale de rétention de 900 mille mètres cubes répartis sur les gouvernorats du Grand Tunis.


Jusqu'à fin août 2007, près de 105 mille mètres cubes de détritus ont été enlevés, ce qui permettra à ces bassins de disposer de leur capacité maximale de rétention d'eaux au cours de la saison des pluies.

L'ONAS est parvenu grâce aux stations de pompage et aux canaux d'évacuation des eaux mises en place après la décision présidentielle du 20 avril 2004 de pomper et d'évacuer vers la mer près de 161 millions de mètres cubes d’eaux puisés dans les sebkhas de Sejoumi et de l'Ariana.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com