Terroristes d’hier, alliés d’aujourd’hui






La suppression de la Corée du Nord de la liste des Etats terroristes reste une priorité américaine malgré les démentis de l’administration Bush. En effet, la Corée du Nord a annoncé auparavant que les Etats-Unis ont accepté de la retirer de leur liste des pays soutenant le terrorisme. Il semble que le revirement de l’administration américaine à ce propos n’a d’autre but que d’augmenter la pression sur le régime de Pyongyang pour obtenir plus de concessions sur les contreparties à offrir à « l’élève modèle ». La suppression donc de la Corée de la liste des « Etats-voyous » n’est plus qu’une question de temps d’autant plus que les deux protagonistes sont d’accord sur le principe du troc.


L’accord de principe conclu entre Washington et Pyongyang sur le dossier nucléaire et précisément sur les possibilités de rayer ce pays, « hors-la-loi » auparavant, pose un véritable problème d’éthique et de morale bien que la morale en politique étrangère particulièrement constitue parfois une fausse note incompatible avec la réalité. Comment un pays classé terroriste peut-il du jour au lendemain rentrer subrepticement dans le concert des pays «rangés» et gagner une place parmi les pays modèles.


Il est évident que la taxation d’un pays quelconque de terrorisme ne repose point sur des critères objectifs mais demeure liée aux intérêts stratégiques de ceux qui détiennent la latitude de coller ces étiquettes et de distribuer paradoxalement le satisfecit.


L’accusation de terrorisme a constitué de nos jours malheureusement un moyen pour accuser un pays et le «noyer» par la suite comme le stipule si bien le proverbe. 


Le meilleur moyen d’éviter de tomber dans les excès est de définir le concept de terrorisme afin que chaque pays sache ses droits et ses devoirs en la matière et ne soit plus surpris de se voir un jour classé parmi ceux qui soutiennent le fléau de notre siècle.


Il semble cependant qu’il est difficile d’établir un consensus à ce sujet, car quelle que soit la définition à donner au terrorisme, l’Etat hébreu décrochera à coup sûr  le triste palmarès.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com