Ban Ki-moon au Darfour: Hâter le processus de négociation politique






Le Quotidien-Agences


Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est arrivé hier à Al-Facher au Darfour pour tenter de hâter la fin du conflit qui ensanglante cette province de l'ouest du Soudan depuis plus de quatre ans.


"Pendant trop longtemps, la communauté internationale a assisté sans rien faire (à ce drame), comme un témoin impuissant. Ceci est en train de changer", a-t-il lancé dans un discours mardi à l'université de Juba, dans le sud du Soudan.


A Al-Facher, capitale du Darfour-nord, Ban a rencontré le gouverneur de la région, des représentants des personnes déplacées de tous les camps, des représentants de la société civile et des chefs traditionnels.


Il s’est aussi rendu sur le site où sera installé le futur quartier général de la Minuad, une force hybride ONU-Union africaine devant pacifier cette région grande comme la France et déchirée par la guerre civile depuis février 2003.


"En ce qui concerne le processus de négociation politique, nous nous approchons d'un accord sur un lieu et une date", a dit le chef de l'ONU.


"J'espère pouvoir finaliser (cet accord) très bientôt. Je vais vraiment intensifier le processus de négociations", a ajouté  Ban, accompagné de son envoyé spécial chargé du volet politique du dossier du Darfour, Jan Eliasson.

Depuis son arrivée au Soudan, Ban répète qu'il ne peut y avoir de "solution militaire" au Darfour et que "la violence doit (y) cesser".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com