Une société de standards !





Pratiquement à mi-parcours du Programme présidentiel pour la Tunisie de Demain, les données disponibles confirment que la transition se passe plutôt bien malgré les conditions exogènes qui sont en train de se durcir pour tout le monde.


Deux ans et demi après le lancement de ce Programme qui s’étend de 2004 à 2009, un Conseil ministériel vient de se réunir sous la présidence du Chef de l’Etat pour évaluer l’amélioration des infrastructures du développement régional, de l’administration, de l’environnement. Il apparaît ainsi que 88% des 268 mesures listées dans le programme ont été soit réalisées soit en cours de finalisation et ces chiffres  sont, en eux-mêmes, autant de preuves que la réalisation des options du Président Ben Ali se fait au pas de charge depuis deux décennies complètes. Car il ne faut pas imaginer que de tels chiffres sont uniquement le fruit de ces deux années et demie passées. Ils sont plutôt le fruit d’une longue démarche de confiance et de construction d’un modèle tunisien de développement.


Bien sûr, le Conseil a tenu a souligner sincèrement que 12% des mesures du programme nécessitent un suivi bien plus étroit et un encadrement plus fort pour faire comprendre à tous que la seule manière de réussir cette transition passe nécessairement par une sincérité collective dans l’identification et le traitement des imperfections. Chacun de nous doit ainsi comprendre que cette transition souhaitée par le Chef de l’Etat, pour rapprocher nos ambitions des économies les plus développées, appelle un travail incessant d’adaptation et d’application des standards dans tous les domaines.


L’Europe, qui inspire une large part de notre schéma civilisationnel actuel, est parvenue à devenir une société de standards. Dans tous les domaines qui touchent au fonctionnement de l’Etat aussi bien que la vie de l’individu, elle a réussi à rendre tout à fait naturel le fait d’obéir aux standards et c’est de la sorte que l'on y observe cette vénération de l’excellence; aussi bien dans le simple geste d’un serveur qui vous pose votre plat sur la table que dans les algorithmes qui gèrent le pilotage automatique d’un avion de ligne, en passant par tout ce qui fait la vie de tous les jours.


Cette transition à la tunisienne est donc notre manière d’évoluer vers une société de standards capable de convaincre ses partenaires, ses visiteurs, ses investisseurs... et c’est de sa réussite que dépend la cristallisation de notre souhait de devenir un Centre régional d’affaires et de services.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com