Au Gré des Vents





British Council expose sa stratégie


Lors d’une rencontre avec les médias, Peter Skelton, le directeur de British Council de Tunis a présenté les grands axes de la stratégie de cette institution pour les prochaines saisons.


«La promotion du contact entre les jeunes des différentes cultures à travers l’art, les débats entre les cultures, la science, le sport, l’éducation ainsi que le développement des compétences», tel est l’objectif majeur de cette nouvelle stratégie qui a apporté ses premiers fruits dans l’expérience «Music Matbakh». Une première expérience réussie qui a été consolidée par une deuxième dans le monde de l’écriture et la littérature.


Ces deux expériences musical et littéraire ont permis d’étendre des ponts d’échange entre les jeunes des régions dans lesquels British Council a choisi de travailler. «Nous sommes ensemble», tel est le slogan de cette stratégie visant à soutenir les réseaux créatifs et à donner aux jeunes une plateforme pour s’exprimer ainsi que des réseaux d’échange dans les domaines des arts et des sciences.


 


Ramadan chez Tahar Haddad


Le Club Culturel Tahar Haddad n’a pas manqué le rendez-vous ramadanesque pour accueillir ses fidèles. Toute l’équipe de cet espace est au rendez-vous pour donner le coup d’envoi de la programmation ramadanesque. Elle sera lancée par une exposition du talentueux artiste Habib Bouhaouala et une grande soirée musicale irakienne signée par les deux maîtres Zaki Darwiche et Ali El Imem. Parmi les autres grands rendez-vous qui sont à l’affiche de cet espace pour Ramadan, on trouve le trio japonais «Bachraf» qui a marqué le Ramadan dernier, les soirées de plusieurs festivals de Médina et a captivé l’attention par sa maîtrise parfaite du répertoire musical arabe classique. Une soirée avec Jesùs Chozas et Rafael Andùjar, un concert de Iyadh Chérif, une soirée de luth avec Béchir Gharyani et un dialogue musical Orient / Occident réunissant le trio Sabri El Ouni, Souheil Charni et le jeune chorégraphie Bahram sont au menu musical du Club Culturel Tahar Haddad jusqu’au 5 octobre.


Les férus des conférences et des débats sont invités à partager avec l’universitaire Mohamed Kahlaoui la réflexion autour du thème «Le sophisme en Tunisie» et avec la romancière Hayet Errayès «Une nuit de Chahrazed».


Côté publications, la direction du Club Culturel Tahar Haddad a programmé une rencontre avec Faïza Mejri autour de «Leila : revue illustrée de la femme 1936/ 1941», publié chez les éditions Nervana. La deuxième rencontre littéraire sera avec Adel Lahamar qui présentera son livre «Ibn Khaldoun» qui a vu le jour du côté de Alif éditions.


 


I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com