U.S.M.: Renouer avec la victoire





Après deux rencontres disputées en dehors de leurs bases, et soldées par 2 défaites choquantes, les Monastiriens, désormais dos au mur, n’auront, cet après-midi, à Monastir, d’autre alternative que de se réconcilier avec leur public. La victoire sera d’autant plus impérative pour retrouver la sérénité avant de s’envoler vers Oman pour rencontrer Al Ourouba, en Coupe arabe, le 20 du mois courant. Les Bleus, déjà avertis, devront mettre les bouchées doubles, tout en oubliant les deux revers essuyés à La Marsa puis à Sfax.


 


Le défi de Rehim


Conscient de la délicatesse de la mission, après seulement deux journées de préparation, dans les situations que tout le monde connaît, le nouveau coach usémiste, un enfant du club en connaissance parfaite de son métier, dans de telles circonstances, semble confiant en la prise de conscience de ses joueurs, en vue d’aborder l’échéance de tout à l’heure avec un cœur vaillant, contre mauvaise fortune. Après la réunion de mercredi soir, dans un hôtel de la place, en présence de tous les dirigeants puis les deux séances qu’il a eues à conduire tambour battant, il est parvenu à peaufiner une stabilité psychologique défaillante, avant de mettre à niveau une condition physique marquée par un blocage moral extravagant.


Pour les deux matches d’application organisés jusque-là, il sera en mesure d’établir l’ossature.


Trahi par le manque de réussite de Akram Maâtouk, lors de la rencontre du mardi, devant le CSS, le secteur offensif sera en mesure d’être plus adroit dans la concrétisation, si l’on se réfère aux nouvelles options tactiques entreprises par Lotfi Rehim. Ce compartiment connaîtra un renforcement par Mondabay, et pourquoi pas, par Mosrati. Celui de l’arrière-garde qui a pris de l’eau à chaque accélération de l’adversaire, il retrouvera Khammar, et Mzali, bons pour le service après leur rétablissement. Au niveau de l’entrejeu, et en dehors de Ali Ben Abdelkader n’ayant pas répondu à la convocation pour la réunion du mercredi, Achour, Boukorraâ, et Bokong seront capables d’exceller dans leurs rôles de récupération et de la relance.


 


M. NABLI


 


Formation probable


Hosni, Khammar, Mzali, Makhlouf, Achour, Bokong, Boukorraâ, Mosrati, Jdidi, Maâtouk, Mondabay.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com