Hydrocarbures : Nette progression des exportations en 2007





Tunis - Le Quotidien


La valeur des exportations d’hydrocarbures en Tunisie a atteint 1,406 millard de dinars au cours du premier semestre de 2007, soit une augmentation de 45,9% par rapport à la même période de l’année précédente, selon les chiffres de l’Institut National de la Statistique (INS).


Les importations limitées à environ 600.000 tonnes ont atteint 681 millions d’euros, en baisse de 17,8% grâce notamment à une politique d’économie d’énergie marquée par l’introduction de l’heure d’été dans l’horaire administratif durant six mois et des campagnes de sensibilisation de grande envergure.


Ainsi, la balance énergétique de la Tunisie a enregistré un excédent de 231 millions de dinars.


Outre la nette progression des exportations, l’excédent de la balance énergétique, le premier depuis 2001, s’explique par la relance de la recherche des hydrocarbures et le retour à l’exploitation des petits puits, qui n’est plus jugée coûteuse en raison de la flambée des cours du pétrole sur le marché international.


 


Prospection


Petit producteur d’hydrocarbures, la Tunisie exporte annuellement 2,5 millions de tonnes de brut en moyenne et en importe plus d’un million de tonnes en moyenne par an.


Les autorités ont multiplié ces dernières années l’octroi de permis de recherche d’hydrocarbures pour tenter d’accroître une production de brut modeste estimée à 80.000 barils par jour après l’épuisement des principaux gisements du pays.


Selon les prévisions du Plan quinquennal de développement, 44 permis de prospection d’hydrocarbures seront octroyés entre 2007 et 2011 à des compagnies étrangères en association avec l’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (ETAP).


La Tunisie avait concédé en juin dernier à Qatar Petroleum, pour deux milliards de dollars, la construction et l’exploitation d’une raffinerie à la Skhira d’une capacité de 120.000 barils/jour.


Dans son rapport sur l’économie tunisienne, le Fonds Monétaire  International (FMI) avait recommandé au gouvernement de supprimer progressivement la subvention des hydrocarbures pour compenser la baisse des recettes tarifaires, notamment après l’entrée en vigueur en janvier 2008 de la zone de libre-échange avec l’Union européenne.


 


Walid Khefifi




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com