UGTT : Les raisons d’un malaise…





Les récentes mesures disciplinaires prises à l’encontre de nombreux syndicalistes ne partageant pas les points de vue du Bureau exécutif ont provoqué un malaise à l’UGTT.


 


Tunis - Le Quotidien


Une pétition dénonçant le gel des activités de plusieurs syndicalistes, notamment des membres des Bureaux exécutifs des syndicats de l’enseignement primaire et secondaire, circule depuis lundi.


Ses signataires, des syndicalistes appartenant  à des secteurs qui comptent des dizaines de milliers d’affiliés à l’unique centrale syndicale en Tunisie comme l’enseignement, la santé et les télécommunications, estiment que cette «opération coup de poing» contre les syndicalistes ne partageant pas les points de vue du Bureau exécutif risque de «vider l’organisation ouvrière de ses forces vives et d’étouffer toute voix critique en son sein».


La pétition appelle également la direction de l’UGTT à renoncer à cette pratique «anti-démocratique» et à  réhabiliter les syndicalistes démis de leurs fonctions.


Des syndicalistes mécontents ont, d’autre part, critiqué avec véhémence dans un communiqué publié récemment à Tunis les sanctions prise contre deux membres de l’influent syndicat de l’enseignement secondaire.


Taïeb Bouaïcha et Frej Chebbah ont été récemment démis de leurs fonctions au sein du Bureau exécutif du syndicat pour avoir «critiqué le contenu d’un accord entre le syndicat et le ministère de l’Education».


La commission du règlement avait pris des mesures disciplinaires allant jusqu’au gel des activités à l’encontre d’une dizaine de syndicalistes dont Mahmoud Hlaïem, secrétaire général du syndicat général de l’enseignement de base, à la suite des événements ayant marqué une conférence commémorant le décès de l’ancien secrétaire général de l’UGTT, Ahmed Tlili, à Gafsa.


Lors de cette conférence, des syndicalistes appartenant en majorité au secteur de l’enseignement avaient ouvertement accusé le Bureau exécutif de la centrale syndicale de «malhonnêteté» et de «traîtrise» après avoir fait pression sur des syndicats pour les pousser à signer des accords en deça des attentes de leurs affiliés.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com