Festival de la Médina : Rendez-vous avec Bouchnaq et ses vingt cinq ans de succès





Un quart de siècle d’existence a suffi pour que le festival de la Médina mûrisse. Pour célébrer cette maturité, ses organisateurs ont opté cette année  pour une soirée d’ouverture qui sort de l’ordinaire et qui sera animée demain jeudi au Théâtre Municipal de Tunis par l’une des figures sûres de la musique tunisienne, Lotfi Bouchnq qui visitera aussi pour l’occasion ses succès  concoctés en vingt-cinq ans.


 


Lotfi Bouchnaq est un des fidèles de cette manifestation ramadanesque depuis la première édition, il y a un quart de siècle, qui l’a d’ailleurs vu donner une soirée alléchante. Et depuis, il est resté un fidèle inconditionnel de ce festival. Aujourd’hui, le festival de la Médina est devenu une école, mais également l’une des manifestations culturelles les plus prisées, tandis qu’à son tour, Lotfi Bouchnaq a gagné en aura pour devenir une figure très célèbre de la musique tunisienne.


Fidélité oblige, le chanteur et compositeur tunisien, comme signe de reconnaissance à cette manifestation, animera ainsi la soirée d’ouverture demain jeudi.  Au cours de cette soirée, il visitera ses meilleures compositions élaborées durant ces vingt et cinq dernières années ainsi que d’autres concoctées parallèlement. «Le concert d’ouverture est une sorte de voyage dans mes souvenirs lointains. Il s’agit notamment d’un rappel de mes premiers passages dans  ce festival pour lequel je garde encore  tant de bons souvenirs» a révélé l’artiste. Et Lotfi Bouchnaq d’ajouter qu’il présentera un concert, dont les compositions auront les mêmes styles que celles de son répertoire en général. Il s’agit des morceaux comme «Yama Inta wehechni», son propre agencement ainsi deux autres morceaux chantés à l’époque en compagnie de feu Ali Sriti.


Il reprendra également durant cette soirée d’ouverture des compositions tirées du patrimoine chansonnier tunisien et repris des géants de la musique tunisienne, comme Ali  Riahi, Saliha entre autres. Mais Lotfi ne se contentera pas de ces chansons d’antan.  Il interprétera aussi des morceaux qui ont beaucoup contribué à sa célébrité, tant en Tunisie qu’à l’étranger. Parmi ces morceaux, on cite notamment «Inti Chemchi», «Ritek ma narif ouin», «Lili ya Lili», «Nsaya»,  «Il aïn ili matchoufakchi» ainsi que des notes de «Taktouka» et les «Adwars», tous inspirés du patrimoine chansonnier tunisien.


Au total, le programme de la soirée qui devrait durer deux heures, comportera une vingtaine de morceaux. Une soirée que l’artiste souhaite gravée pour longtemps dans la mémoire du Public du Théâtre Municipal de Tunis. Un rendez-vous à ne pas donc rater.


 


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com