Azerbaïdjan : Des experts américains inspectent le radar russe





Le Quotidien-Agences


Un groupe d'experts militaires américains a commencé hier à inspecter la station radar de Gabala en Azerbaïdjan, présentée par Moscou comme une alternative au bouclier antimissile américain en Europe.


Menée par le général de brigade Patrick O'Reilly, directeur adjoint de l'Agence américaine de défense antimissile (MDA), cette délégation de six personnes était accompagnée par des experts militaires russes et azerbaïdjanais, a précisé un responsable américain sous couvert de l'anonymat.


Cette visite est purement "technique" et il n'y aura aucune négociation, ont prévenu les Américains.


L'ambassadeur de Russie à Bakou, Vassili Istratov, a déclaré, pour sa part, que des pourparlers sur l'utilisation commune de la station de Gabala entre des responsables militaires russes et américains auraient lieu après cette visite, en octobre.


Le président russe Vladimir Poutine a proposé en juin à son homologue américain George W. Bush de participer à un bouclier antimissile utilisant des installations en Azerbaïdjan plutôt que d'en créer de nouvelles en Europe.


Les Etats-Unis veulent installer un radar en République tchèque et 10 missiles intercepteurs en Pologne.


Le projet de bouclier antimissile américain vise, selon Washington, à répondre à la menace éventuelle de missiles venant de pays comme l'Iran. Mais Moscou y voit une menace directe pour sa sécurité.


La station de Gabala, à 200 km de Bakou, a été mise en service en 1984 et était alors un des plus puissants radars du système d'alerte antimissile de l'Union soviétique. Elle n'a cependant pas connu de réfection majeure depuis sa mise en exploitation.

Les Russes ont continué à l'utiliser après l'effondrement de l'URSS en 1991, et en 2002 Moscou et Bakou ont conclu un accord de location du site sur dix ans.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com