S.T. – E.S.T. (0-4) : Balade Sang et Or





Ce fut, finalement, un derby à sens unique qui a confirmé le réveil espérantiste et le naufrage d’un ensemble stadiste qui va de mal en pis.


 


Au coup d’envoi, on s’attendait à un match plus disputé avec deux équipes qui ont aligné des formations à vocation offensive. Au 4-4-2  choisi par Cabral, Mahjoub a préféré un 4-1-3-2 avec quelques risques en récupération et en couverture. Malgré un bon début, les Stadistes vont petit à petit céder des espaces à une Espérance qui a eu la chance d’ouvrir le score à la première occasion qui s’est présentée. Trois minutes à peine après le coup d’envoi, une balle de Derbali  trouve les pieds de  Bolaâbi qui, malencontreusement va tromper son gardien de but Zidane. Les Sang et Or ne pouvaient espérer mieux et la suite va leur être beaucoup plus facile. On attendait tout de même une réaction stadiste, mais il était clair que le mental commençait déjà craquer et l’équipe, sans âme, va petit à petit perdre ses quelques repères. Derbali et Bouazzi vont créer de belles opportunités pour doubler la mise et Berrebat va faire mieux après vingt minutes en s'en allant seul effectuer un slalom magnifique qui lui a permis de dribbler Zidane et deux défenseurs avant de mettre le ballon au fond des filets (21’).Dès lors, le désarroi gagne le camp stadiste et il était clair que l’équipe ne pouvait revenir dans le match malgré quelques timides tentatives de Denisio et Akrout.


La fin de la mi-temps a vu les Sang et Or rater une bonne occasion par Derbali qui a pourtant dribblé Zidane, mais il s’est racheté trois minutes après en triplant la marque suite à une combinaison avec Aboucherouène et Zaïem.


 


Absence de réaction


A 3-0 le match était déjà clos et la reprise va le confirmer avec un nouvel exploit de Berrebat qui a marqué des 35 mètres suite à un tir qui a laissé Zidane sans véritable réaction. Sur le terrain, il n’y avait qu’une seule équipe et les changements opérés par Mahjoub en incorporant Mabrouk Haj Kacem et Jedidi n’ont rien donné. Dans l’autre camp, la rentrée de Darragi a permis de mieux découvrir ce jeune talent qui a été l’auteur de beaux gestes techniques.


 


Kamel ZAÏEM


___________________


 


Formations


 


S.T. : Zidane, Cherni, Zaïri, Boulaâbi, Ajmi (Haj Kacem 66’), Korbi, Hamed (Mabrouk 31’), Chaâr, Toniche, Akrout (Jedidi 69’), Denisio.


 


E.S.T. : Kasraoui, W. Yaken, Bekri, Chaâbani (Jaber 79’), B. Yeken Hammi, Zaïem, Berrebat, Aboucherouène (Darragi 46’), Derbali, Bouazzi (Teyeb 67’).


 


Arbitre : Aouez Trabelsi




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com