Enseignement : Quand la formation professionnelle fait du gratte-ciel





La Tunisie entrera-t-elle d’ici quelques années dans cette course vers les hauteurs qui bât son plein aux quatre coins du monde ?


Un nouveau monde dans lequel les pays se défient à gratter le ciel avec la construction de tours de plus en plus hautes.


Du côté des structures de la formation professionnelle, on estime que les compétences sont là…


 


Tunis - Le Quotidien


Les spécialistes en bâtiment qui œuvrent au sein des multiples centres sectoriels de formation professionnelle du pays afin de former une nouvelle génération de techniciens et d’ingénieurs dans le domaine auront demain l’opportunité de découvrir les nouvelles perspectives et les dernières techniques employées dans la construction des grands ouvrages qui poussent comme des champignons à travers le monde.


L’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle en coordination avec le groupe japonais «TAISEI Corporation», organise en fait une journée scientifique qui sera consacrée à la présentation de l’expérience du pays du soleil Levant dans le domaine de la construction des gratte-ciel. Cette manifestation scientifique aura lieu demain dans les locaux du Centre National de la Télédétection. 


Des ingénieurs et des experts  de TAISEI Corporation qui participent depuis 2004 à la construction du nouveau pont Radès-La Goulette, donneront à cette occasion un aperçu sur les techniques employées dans la construction de cet ouvrage. L’essentiel des exposés sera cependant consacré aux gratte-ciel.


Les gratte-ciel seront placés au centre de cette manifestation dont le thème portera sur «les compétences nécessaires pour la construction des gratte-ciel». L’accent sera mis dans le même cadre sur les perspectives de développement de la formation dans le domaine des métiers du bâtiment au sein des centres de l’ATFP. L’objectif fixé pour cette filière de formation  est de se mettre au diapason de l’évolution du paysage urbain de la Tunisie. Il importe de signaler que les spécialités liées au domaine des bâtiments et des travaux publics attirent déjà près de 50% des nouveaux inscrits dans les centres de l’ATFP. Mutations du bâtiment obligent, le ministère de tutelle a jusqu’ici intégré 14 nouvelles spécialités qui correspondent aux exigences du marché.  


 


H. GHEDIRI


_________________


 


La course vers le ciel…


 


Le Japon qui avance à grande vitesse dans la course vers les hauteurs sera le partenaire-type pour la Tunisie, surtout que l’expertise nippone en la matière est très sollicitée dans le monde de la grande construction. TAISEI Corporation, qui construit actuellement les bases du Pont Radès-La Goulette est le  maître d’œuvre de plusieurs édifices emblématiques au pays du Soleil levant. C’est le groupe qui a construit le premier métro du Japon en 1927, le nouveau palais impérial en 1968, et le pont de la baie de Yokohama en 1989. Actuellement, il construit un tunnel ferroviaire de 14 km sous le Bosphore qui reliera les parties européenne et asiatique d'Istanbul (Turquie). Le groupe japonais a également élaboré un projet de gratte-ciel intitulé X-seed 4000 qui ressemblerait au mont Fuji, la plus haute montagne du Japon. Le bâtiment devrait culminer à 4.000 mètres de haut, dépassant de 200 mètres le célèbre symbole du Japon. Jusqu'à un million de personnes pourraient habiter dans cet immeuble de 800 étages. Le trajet jusqu'au dernier étage prendrait une bonne demi-heure. En outre, les résidents pourraient descendre en ski alpin…




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com