Emploi et environnement d’affaires





Après avoir inspiré au gouvernement les orientations fondamentales du budget économique 2008, le Chef de l’Etat vient de présider le débat sur les projets du budget de l’Etat et de la loi de finances 2008 au sein du Conseil des ministres.


Animés par l’esprit de réforme, ces projets montrent un réel souci de continuité qui place l’année 2008 dans le droit fil des deux décennies qui l’ont précédée. On y retrouve ainsi le souci permanent de bonne gouvernance cristallisé, entre autres, par la poursuite de la réforme fiscale, on y retrouve la dimension régionale, on y retrouve les promesses du Programme électoral du Président Ben Ali...


On y retrouve également, en première ligne, la mobilisation pour l’emploi, en particulier celui des diplômés de l’enseignement supérieur, et son corollaire évident : la création d’entreprises. Et nous avons tous à comprendre que tout passe par là pour la Tunisie, car si nous parvenons à remporter ce double défi (emploi/création d’entreprises), nous  pouvons faire progresser à un rythme convenable tous les autres facteurs du développement. Aujourd’hui, la participation directe et  indirecte à faire réussir ce double défi est réellement un devoir national, de ce point de vue qu’aucune partie à elle seule, quelle que soit sa puissance de travail et de conviction, ne peut aller au bout de la logique emploi/création d’entreprises.


Chacun de son côté, nous sommes capables de remonter la pente, qui du reste se trouve être assez difficile dans certains secteurs, si nous parvenons à synchroniser nos engagements. En d’autres termes, les entreprises, aussi bien privées que publiques, doivent continuer à embaucher et les pouvoirs publics doivent continuer à parfaire l’environnement des affaires. Courageusement, malgré les pressions auxquelles doivent faire face les uns e les autres, notre choix doit être celui de l’évidence : celle de continuer à se ranger derrière le Président Ben Ali.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn 




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com