Affaire Blackwater : Les gardes auraient aussi tiré depuis des hélicoptères





Le Quotidien-Agences


Les gardes de la société privée de sécurité américaine Blackwater auraient tiré au sol, mais aussi depuis des hélicoptères, lors d'une fusillade meurtrière à Bagdad le 16 septembre, rapporte l'hebdomadaire Newsweek dans sa dernière livraison.


Selon le magazine, citant des documents confidentiels de la police irakienne et les témoignages de responsables policiers, les enquêteurs de la police irakienne pensent que des hélicoptères ont participé à la fusillade qui a provoqué la mort d'au moins dix Irakiens.


Un document rédigé le 17 septembre par le principal enquêteur irakien, affirme que peu après le début de la fusillade, des hélicoptères de Blackwater ont ouvert le feu sur les voitures et les civils, indique Newsweek.


Un responsable policier irakien, le général Hussein al-Awadi a également déclaré à l'hebdomadaire que la trajectoire de certains impacts de balles ne pouvait provenir que de tirs d'hélicoptères.


Selon le magazine, les responsables de la plus importante société privée de sécurité en Irak ont admis la présence sur place de leurs hélicoptères, mais ont démenti que ces derniers aient ouvert le feu.


Blackwater assure que ses gardes ont ouvert le feu en réponse à des tirs et à la menace d'un véhicule suspect.


Des témoins de la fusillade s'accordent de leur côté pour affirmer que les hommes de Blackwater ont tiré sur des civils sans avoir été agressés.


Depuis la fusillade, qui a provoqué la colère et l'indignation des Irakiens, les enquêtes se multiplient côté américain et irakien.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com