Kaboul : Nouvel attentat meurtrier contre les forces de sécurité





Au moins treize Afghans, dont huit policiers, ont été tués et 10 blessés hier dans un deuxième attentat suicide commis en moins d'une semaine à Kaboul contre les forces de sécurité afghanes et aussitôt revendiqué par les talibans.


 


Le Quotidien — Agences


«Dans l'attentat d'aujourd'hui, 13 Afghans ont perdu la vie, dont huit policiers et cinq civils. Parmi ces derniers, une mère et deux de ses enfants», a déclaré le ministre de la Santé modifiant un précédent bilan de onze tués et huit blessés.


"Un total de dix personnes ont également été blessées, dont trois civils", a ajouté le ministre.


La Force Internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan et la présidence afghane ont condamné séparément dans "les termes les plus fermes" cet acte de "violence insensé" et "inhumain".


L'attaque a été perpétrée à 07H00 (02H30 GMT) par un kamikaze bardé d'explosifs contre un autocar de ramassage de policiers dans un quartier ouest de Kaboul, a indiqué le chef de la police criminellel. Un attentat identique avait visé samedi en plein Kaboul un autobus de ramassage de soldats, tuant 30 personnes, en majorité des militaires.


Les deux attentats ont été aussitôt revendiqués par les talibans. Hier, un de leur porte-parole, Zabihullah Mojahed, a même fourni l'identité du dernier kamikaze, Adbullah, 22 ans, originaire de la province sud de Helmand.


Selon plusieurs témoins, son arrivée aux abords du véhicule a suscité la méfiance d'un colonel qui a voulu l'empêcher de monter en tirant sur lui mais, blessé, le kamikaze a quand même actionné sa bombe.


Un habitant du quartier a déclaré avoir "entendu une terrible explosion". "C'était une scène terrible, inimaginable avec du sang, des os et de la chair partout", a-t-il raconté.


Kaboul a récemment vécu certains des pires attentats commis par les islamistes. Ils en avaient promis davantage pendant le ramadan.


Ce n'est pas la première fois que la police à Kaboul est visée par les talibans: le 17 juin, une attaque-suicide contre un car de jeunes recrues avait fait entre 24 et 35 tués, selon les autorités.


Ces attentats suicide sont de plus en plus courants et généralement attribués aux talibans. Un récent rapport de l'ONU en a dénombré plus de 100 en 2007.

Par ailleurs, 26 talibans ont été tués lundi lors d'affrontements avec les forces de sécurités afghanes dans le district de Char Chino, dans la province d'Uruzgan (sud), a annoncé hier le ministère de la Défense.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com