Hydrocarbures : Le sous-sol tunisien n’a pas révélé tous ses secrets





Le gouvernement tunisien a multiplié ces dernières années l’octroi de permis de recherche d’hydrocarbures dans l’espoir d’augmenter la production nationale de pétrole et de gaz d’autant plus que de nombreuses régions ne sont pas toujours couvertes par ces activités de recherche.


 


Tunis - Le Quotidien


La production nationale de pétrole brut est estimée à 80.000 barils par an. Celle du gaz avoisine annuellement 1,8 milliard de mètres cubes.


Cette production ne couvre que 46%, des besoins du pays en hydrocarbures.


Pays importateur de pétrole, la Tunisie est également exportatrice de brut de bonne qualité. Chaque année, notre pays exporte 2,5 millions de tonnes de brut pour une production estimée à 3,4 millions de tonnes équivalent pétrole.


Face à la flambée des cours du pétrole sur le marché international et l’épuisement des principaux gisements, les pouvoirs publics s'efforcent d’augmenter la production d’hydrocarbures.


La stratégie énergétique mise en place s’articule autour de deux axes majeurs; à savoir l’économie d’énergie et l’intensification des activités de recherche.


Volet recherche et exploration, les autorités prévoient l’octroi de huit permis de recherche et le forage de quinze puits en moyenne par an.


Les permis de recherche devraient être attribués en majorité à des compagnies étrangères en association avec l’Entreprise publique des activités pétrolières.


La Tunisie avait concédé en juin dernier à Qatar Petroleum la construction et l’exploitation durant 30 ans de la raffinerie de la Skhira (Sud-Est) pour deux milliards de dollars. Cette raffinerie aura une capacité de production de 120.000 barils/jour.


Plus récemment, l’Entreprise publique des activités pétrolières avait attribué à la compagnie américaine ATP pétroleum un accord pour l’exploration et l’exploitation de deux blocs gaziers dans le Sud-Ouest du pays.


Les experts estiment toutefois que beaucoup reste à faire en matière de recherche et d’exploration. Les réserves pétrolières de la Tunisie sont estimées à plus de 800 millions de barils de pétrole et à 100 milliards de m3 de gaz.


La stratégie visant à augmenter la production nationale  commence déjà à donner ses fruits. La production devrait en principe atteindre 4 millions de tonnes en 2007 contre 3,4 millions en 2006.


Les recettes à l’exportation des hydrocarbures ont atteint 815 millions d’euros au premier semestre 2007, soit une augmentation d’environ 46%, par rapport à la même période de l’année précédente.


En ce qui concerne l’économie d’énergie, l’Etat compte intensifier l’audit énergétique dans les grandes entreprises, les campagnes de sensibilisation et l’encouragement de l’utilisation du gaz naturel dans les secteurs de l’habitat et du transport.


 

W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com