Sousse : Deux énergumènes tuent le gardien d’un foyer universitaire





Le gardien d’un foyer universitaire privé a trouvé la mort lundi dernier à Sousse dans des circonstances dramatiques. Deux jeunes hommes, venus harceler les étudiantes ont passé à tabac la victime qui a trouvé la mort sur le coup malgré l’intervention de son fils.


 


Tunis - Le Quotidien


Il ne restait que quelques dizaines de minutes pour la rupture du jeûne  ce lundi 2 octobre 2007 lorsque le gardien d’un foyer universitaire privé pour étudiantes a remarqué la présence de deux jeunes hommes qui rôdaient autour des lieux.


Les quelques étudiantes qui tardaient  à retrouver leurs chambres, histoire de tuer le temps en attendant l’heure de la rupture du jeûne, furent prises pour cible par les deux énergumènes.


Le gardien décida d’intervenir priant les deux jeunes hommes de quitter les lieux. Coup de théâtre, le malheureux fit l’objet d’insultes et de propos injurieux. Les deux malfaiteurs n’en restèrent pas là. Sur leur lancée, ils avancèrent vers le gardien. L’un d’entre eux réussit à le neutraliser, alors que le deuxième commença à lui asséner des coups de poings et de pieds.


Au même moment, le fils du gardien venu lui apporter le dîner, n’hésita pas à intervenir pour sauver son père des mains de ses deux agresseurs.


Il subit le même sort et fut violenté de la même manière. Suite à quoi, les deux malfaiteurs  quittèrent les lieux comme si de rien n’était.


Après avoir lutté toutefois contre la mort, le gardien succomba à ses blessures. Des étudiantes ont alerté les agents de police.


Dépêchés sur les lieux, les auxiliaires de la justice ont constaté les faits avant de lancer un mandat d’arrêt à l’encontre des deux suspects en s’appuyant sur les témoignages des étudiantes et du fils de la victime.


Les deux tueurs ont été arrêtés deux heures plus tard dans leurs maisons respectives situées au quartier d’Erriadh à Sousse. Ils sont, actuellement interrogés par les agents de la police judiciaire.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com