Pakistan-Présidentielle : Musharraf a gagné, mais…





Le Quotidien-Agences


Le chef de l'Etat Pervez Musharraf a largement remporté samedi, sans surprise, l'élection présidentielle au suffrage indirect au Pakistan, mais il ne peut être proclamé officiellement réélu avant un jugement de la Cour suprême sur son éligibilité attendu dans 11 jours au mieux.


"C'est une victoire écrasante pour le président Pervez Musharraf", s'est félicité un haut responsable du gouvernement, sous couvert de l'anonymat, après les votes des deux chambres du Parlement et de quatre assemblées provinciales du pays.


La télévision publique PTV a également annoncé la victoire du général Musharraf à l'élection présidentielle.


Musharraf, qui a pris le pouvoir après un coup d'Etat sans effusion de sang il y a huit ans, a remporté 252 des 257 suffrages exprimés dans les deux chambres du Parlement, a décompté le chef de la commission électorale, Qazi Mohammad Farooq, en direct sur PTV.


Le chef de l'Etat sortant "a remporté 99% des suffrages exprimés dans les quatre assemblées provinciales", a assuré pour sa part le responsable gouvernemental. D'autres hauts fonctionnaires ont confirmé, mais sans donner de chiffres exacts, la victoire de Musharraf dans les assemblées du Pendjab, du Sindh, du Baloutchistan et de la Province de la frontière du nord-ouest (NWFP), qui lui étaient largement acquises.


L'un de ses deux rivaux, le juge à la retraite Wajihdduin Ahmad, a recueilli deux suffrages seulement au Parlement et le reste des bulletins ont été rejetés, a ajouté le président de la commission électorale.


Quelque 30% d'élus du collège électoral, membres de l'opposition, avaient démissionné de toutes les assemblées pour protester contre la candidature de Musharraf.


Mais même massivement vainqueur dans les urnes, le général-président pourrait être juridiquement disqualifié dans deux semaines.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com