Festival La Médina : Quand Safouène immortalise Abdelwaheb





Les fins connaisseurs du défunt maestro Mohamed Abdelwaheb, ce géant de la musique arabe, qui ont fait le déplacement au Théâtre Municipal vendredi pour assister au concert du Syrien Safouène Bahlaouène, dédié entièrement à cette figure de proue de la musique classique arabe, n’ont pas été en tout cas déçus.


 


On ne saurait en effet apprécier à sa juste valeur le répertoire de ce dinosaure de la musique classique arabe dont les œuvres sont et restent à jamais immortelles. Mohamed Abdelwaheb a marqué d’une pierre blanche toute une génération et toute une époque. Safouène Bahlaouène en fait partie de ceux qui ont immortalisé cette pyramide de la musique arabe. Son concert de vendredi en témoigne. D’abord, son physique et son look rappellent l’artiste cairote. Sa voix est venue compléter cette fidélité au répertoire du chanteur et compositeur arabe.


La troupe qui l’a accompagné était aussi composée de dix sept instrumentistes qui ont reproduit avec une certaine finesse les compositions de Mohamed Abdelwaheb. La combinaison de tous ces facteurs a permis à Safouène Bahlaouène de produire un spectacle qui rappelle de nombreux compartiments surtout ceux cairotes d’antan.


Durant sa première partie, le public a eu droit à des compositions comme «Assiba wal jamal», «Aya Dhonnou», «Labbayika allahoumma laka labbayka», entre autres. Des compositions qui ont émerveillé le public qui a chaudement applaudi l’artiste.  Durant la deuxième partie du concert, le chanteur syrien n’a pas fait non plus les choses à moitié, puisqu’il a visité une demi douzaine de compositions, dont «Min Ajlihi», «Toul Eddahr», «Lili ya lili» ainsi que d’autres comme «Endama yati al Massa».


Le moins qu’on puisse dire est que cette soirée dédiée à Mohamed Abdelwaheb a régalé un public venu en masse, composé de personnalités culturelles et intellectuelles, toutes catégories confondues. Un Ramadan honoré le jour et la nuit.


 


Ousmane WAGU?




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com