Téhéran appelle les Arabes à boycotter la réunion de paix de novembre





Le Quotidien-Agences


Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé hier les pays arabes à ne pas participer la conférence de paix sur le Proche-Orient prévue en novembre aux Etats-Unis.


"Les Etats-Unis ont pris l'initiative de cette réunion pour sauver le régime sioniste qui a reçu une claque du Hezbollah" libanais durant le conflit de l'été 2006, a déclaré l'ayatollah Khamenei, lors d'un discours à l'occasion de l'Aïd al-Fitr à la grande mosquée de Téhéran devant des centaines de milliers de personnes.


"Toutes les conférences organisées au nom de la paix ont desservi les Palestiniens. Lorsque les Palestiniens eux-mêmes ne participent pas à cette conférence, comment les autres (pays arabes) peuvent-ils y participer ?", a déclaré le numéro un iranien. Son discours à été ponctué par des "Mort à l'Amérique, Mort à Israël".


L'ayatollah Khamenei a apporté un soutien très net au mouvement Hamas du Premier ministre limogé Ismaïl Haniyeh, qui contrôle la Bande de Gaza.


"Le peuple palestinien a mis au pouvoir un gouvernement qui a fait de la résistance son slogan principal et malgré toutes les pressions le peuple et gouvernement palestiniens continuent à résister", a-t-il ajouté. "Je conseille aux frères palestiniens de ne pas s'affronter car l'ennemi est dans leur maison", a-t-il ajouté.


Ismaïl Haniyeh a appelé début octobre les pays arabes à boycotter la réunion internationale. Vendredi, il a mis en garde contre toute nouvelle concession accordée à Israël par le président palestinien Mahmoud Abbas.


Israël et l'Autorité palestinienne ont engagé des discussions pour établir un "document conjoint" qui servira de base aux pourparlers de paix lancés après la réunion internationale, en vue de la création d'un Etat palestinien.


Ces pourparlers doivent régler les questions-clés comme le tracé des frontières, le statut de Jérusalem et le problème des réfugiés palestiniens. Le guide suprême iranien a également dénoncé la politique américaine en Irak.


Les Etats-Unis "sont incapables d'assurer la sécurité, soit ils ne le veulent pas, soit ils ne le peuvent pas. Ils sont responsables de toutes les catastrophes humanitaires, politiques, sociales et économiques survenues en Irak", a-t-il affirmé.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com