Opposition : Ettajdid veut relancer l’initiative-coalition démocratique





Tunis-Le Quotidien


Réunis récemment à Tunis, des dirigeants du Mouvement Ettajdid et de deux groupuscules de gauche (les Communistes démocrates et le Parti du Travail Patriotique et Démocratique) ont évoqué la nécessité de promouvoir l’action commune en prévision des élections législatives et présidentielles de 2009.


Cette réunion intervient suite à un appel lancé par le Bureau politique d’Ettajdid pour relancer l’initiative-coalition démocratique, une alliance lancée à la veille des élections de 2004 et qui avait parrainé un candidat à la présidentielle.


Outre Ettajdid, cette alliance avait regroupé en son sein les deux mêmes groupuscules de gauche ainsi que des personnalités indépendantes dont l’ancien président de la section tunisienne d’Amnesty International, Mohamed Ben Romdhane, et l’universitaire féministe Sana Ben Achour.


Ses promoteurs aspirent à l’émergence d’un pôle d’opposition «laïque» qui ferait un contre-poids à une coalition constituée par deux partis d’opposition légaux avec des «courants favorables à l’instrumentalisation des sentiments religieux à des fins politiques».


Cette alliance avait échoué puisque deux de ses composantes s’étaient retirées. Entre-temps, Ettajdid a tenu son congrès national marqué par la cooptation de plusieurs dizaines de personnalités indépendantes ayant participé à l’initiative-coalition démocratique.


Ce congrès a été marqué par le retrait de plusieurs membres d’Ettajdid dont son candidat à la présidentielle de 2004, Ahmed Brahim, et indépendants comme l’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Abdelaziz M’zoughi.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com