Liban – Occupation du Sérail par le Hezbollah : Téhéran dément





Le Quotidien-Agences


Le député Walid Joumblatt a accusé l’Iran d’être sur le point de donner au Hezbollah l’autorisation pour prendre d’assaut le Sérail et le centre-ville de la capitale, dans le cas où les pourparlers tendant à parvenir à un consensus viendraient à échouer. Joumblatt a fait état d’informations qui lui seraient parvenues à ce sujet.


Ces propos de Joumblatt, qui avaient été publiés dans le cadre d’une interview accordée au quotidien koweïtien al-Anbaa, ont tout de suite fait l’objet d’un communiqué publié par l’ambassade d’Iran à Beyrouth. Ce communiqué, qui a pris la forme d’une déclaration à l’adresse de l’agence nationale iranienne, a mis l’accent sur le fait que l’Iran œuvre constamment afin d’«empêcher la discorde au Liban ». « Le député Walid Joumblatt a proféré un certain nombre d’accusations à l’encontre de la République islamique d’Iran qui sont totalement dénuées de vérité et qui ne relèvent que de son imagination. La République d’Iran a toujours été claire dans ses positions et a constamment œuvré, et continue de le faire, pour barrer la route à la discorde au Liban et empêcher les ingérences étrangères dans les affaires libanaises. Tout comme elle a toujours encouragé l’entente et le consensus entre les Libanais », indique le communiqué.


Concernant le dossier de la présidentielle, Walid Joumblatt a indiqué que « ce serait un mirage de croire à une séance électorale » le 23 octobre, avant d’ajouter que la majorité avait désormais le droit « d’élire un président n’importe où » en dehors de l’hémicycle.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com