Le bilan dépasse les dix morts : Nouvelle journée de violences





Trois membres d'un groupe sunnite rallié aux Américains ont été tués hier en Irak où les violences ont, par ailleurs, fait plus de cinq morts notamment lors d’attaques à Diwaniyah.


 


Le Quotidien-Agences


Trois membres d'un groupe sunnite mobilisé contre les cellules d'Al-Qaïda en Irak ont été tués hier par des assaillants non identifiés dans la région de Kirkouk, au nord de Bagdad, a annoncé un responsable de la police irakienne.


"Trois membres du «Réveil de Salaheddine» ont été tués et cinq autres blessés dans une attaque dans le secteur d'Hawijah (à 55 km à l'est de Kirkouk)", a déclaré le général Sarhad Qadir, de la police de Kirkouk.


"Ils se rendaient à Hawija pour encourager les tribus locales à prendre les armes contre Al-Qaïda lorsque leur convoi est tombé dans une embuscade aux armes automatiques", a ajouté le général Qadir.


Le "réveil de Salaheddine" est une organisation de combattants tribaux et locaux qui luttent aux côtés des troupes américaines contre les cellules extrémistes d'Al-Qaïda en Irak.


La province de Salaheddine, majoritairement sunnite, a été le théâtre récemment d'une offensive d'Al-Qaïda contre les groupes ralliés aux Américains.


Les émules d'Oussama ben Laden avaient menacé de tuer "tous les traîtres et apostats ayant adhéré au projet américain".


Le 4 octobre, un des chefs du "réveil de Salaheddine", Maawia Naji Jebara, a été tué dans un attentat revendiqué par le réseau terroriste, et son adjoint, cheikh Sabah al-Shimmary, a également été blessé.


Par ailleurs, au moins cinq civils ont été tués et une trentaine blessés lors d'une attaque au mortier et à l'arme automatique contre une position militaire américaine et irakienne à la périphérie de Diwaniyah, à 180 km au sud de Bagdad, selon des services de sécurité.


Deux enfants de moins de trois ans sont parmi les tués, et des femmes et des enfants sont également au nombre des blessés, ont précisé ces sources.


Des sources hospitalières locales ont confirmé un bilan de cinq tués et 28 blessés.


Quatre obus de mortier ont été tirés contre cette position conjointe dans un quartier de l'est de cette ville, et une fusillade a éclaté.


Les circonstances dans lesquelles les victimes, qui se trouvaient à l'extérieur de la base militaire, ont été tuées et blessées n'ont pas été établies, ont indiqué les sources.


Auparavant, huit obus de mortier avaient atteint une autre position de la Force Multinationale, dans un quartier du sud de Diwaniyah.


Diwaniyah est une ville majoritairement chiîte, où des formations comme le Conseil Suprême Islamique Irakien (CSII) et l'armée du Mahdi de Moqtada Sadr sont actives et se disputent le soutien de la population.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com