Réunion sur le P.O. : Rice écarte toute discussion sur le Golan





Al Qods occupée-Agences


La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza a implicitement exclu  que la réunion internationale prévue en novembre traite de la question du Golan, alors que la Syrie en fait une condition à sa participation.


"C'est une réunion sur la question israélo-palestinienne", a déclaré Rice à la télévision publique israélienne.


"Ceci dit, les Etats-Unis sont parfaitement conscients qu'au bout du terme, il faudra un règlement de paix global au Proche Orient (...), ce qui implique bien évidemment une solution aux problèmes opposant Israel et la Syrie", a-t-elle ajouté.


Mais la "réunion se focalisera sur la question israélo-palestinienne, vu qu'elle constitue la question la plus mûre" pour un règlement, a-t-elle insisté.


Elle a rappelé que la Syrie est membre du Comité de suivi de la Ligue arabe en ce qui concerne la question palestinienne et qu'à ce titre elle est invitée à la conférence.


"Bien entendu c'est à la Syrie de décider si elle participe ou non à la réunion", a-t-elle poursuivi, laissant clairement entendre que la réunion porterait exclusivement sur un règlement du conflit israélo-palestinien.


La déclaration de  Rice répond au refus de la Syrie de participer à la réunion internationale sur le Proche-Orient prévue à l'automne sous l'égide des Etats-Unis si la question du plateau du Golan syrien occupé par Israel n'est pas évoquée.


"Nous ne participerons que lorsqu'ils incluront la question du Golan. On ne peut pas évoquer uniquement le volet palestinien. Le volet syrien est essentiel et la question du Golan" est une priorité, a déclaré le président syrien Bachar al-Assad dans un entretien au Quotidien jeudi.


Le Golan a été occupé par Israël en 1967 et annexé en 1981. La Syrie exige d'Israel un retrait de tout ce plateau stratégique jusqu'aux lignes d'armistice en vigueur avant la guerre de juin 1967.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com