E.A.U.-Tunisie (0-1) : Juste, la victoire !





Un beau galop d’entraînement, sans plus. Mais une prestation moyenne, d’autant que l’adversaire s’est montré entreprenant, essentiellement lors de la seconde période.


 


Les Tunisiens ont entamé les débats timidement, avec une certaine prudence, permettant à leurs vis-à-vis émiratis de se montrer dangereux, tout en essayant de mettre Mnari et ses partenaires sous pression.


Mais l’euphorie des locaux n’a duré qu’un petit quart d’heure, ponctué d’ailleurs par un seul essai de Mohamed Echihi dont  le tir est passé juste à côté du montant gauche de Hamdi Kasraoui (13’).


Passé ces quinze minutes initiales, les nôtres allaient prendre les choses en main, sans toutefois se montrer incisifs, encore moins percutants. Le ballon circulait certes mieux, mais Zouaghi et consorts se contentaient d’un jeu latéral.


Mis en confiance par leur domination, quoique stérile, les Tunisiens vont peu à peu profiter des espaces cédés par les Emiratis pour mener des attaques de plus en plus appuyées. Nous avons pu ainsi apprécier, encore une fois, la technique de Yassine Chikhaoui dont le slalom dans l’axe allait profiter à Dos Santos, mais le tir de ce dernier est capté par le gardien émirati (25’).


Il a fallu une balle arrêtée, à la suite d’une faute commise sur Chaker Zouaghi, pour décanter la situation. Le tir de Tijani Belaïd est en effet légèrement dévié par un défenseur prenant à contre-pied le portier Majed Nasser (28’).


Cette réussite donnera une plus grande assurance aux Aigles de Carthage qui domineront jusqu’à la pause. Domination d’ailleurs par deux nouvelles tentatives dont la première a permis à Santos de lober le gardien (33’), mais le but splendide du Toulousain est refusé pour hors-jeu, et la seconde sur un tir de Chikhaoui qui est allé juste à côté (39’).


En seconde période, les Emiratis se sont montrés plus menaçants, se procurant plusieurs opportunités qui ont mis en péril  l’arrière-garde des «Rouges».


C’est la vedette locale Ismaïl Matar qui fut le premier à se mettre en évidence grâce à un tir foudroyant magistralement dévié par Hamdi Kasraoui (60’).


Les locaux se procureront d’autres occasions, par le biais notamment de Nawef Mbarek (65’) et Mohamed Echihi (67’). Mais la meilleure s’est située à la (85’) lorsque Saïd El Kass s’est présenté seul face à Kasraoui, mais sa pichenette a raté la cage.


Cette seconde période fut certes équilibrée, mais les occasions de but les plus nettes ont été du côté émirati.


 


Mansour AMARA


___________


 


Formations


EAU: Nasser, Amer, Hayder, Bachir, Seïf, Msarri, Noubi (Dada), Abid (Fakher), Mbarek, Matar, Echihi (El Kass).


Tunisie: Kasraoui, Ben Frej (Haj Messaoud 56’), Yahia, Abdi, Mekary, Zouaghi, Mnari, Nafti (Ragued 76’), Belaïd (Chermiti 61’), Chikhaoui, Dos Santos (Zaïem 61’).




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com